Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un Français tué par un Grizzly dans le nord-ouest canadien

Par Lepetitjournal Toronto | Publié le 20/08/2019 à 15:52 | Mis à jour le 20/08/2019 à 16:13
mort Français Julien Gauthier grizzly Canada

Julien Gauthier, musicien franco-canadien de 44 ans, est mort après une attaque de grizzly survenue jeudi 15 août dans un secteur isolé des Territoires du Nord-Ouest du Canada, a annoncé lundi 19 août la gendarmerie royale du pays, confirmant une information du Parisien. 

 

Les autorités canadiennes ont été alertées jeudi 15 août vers 8h du matin, par le déclenchement d’une balise de détresse dans les environs de Tulita, en bordure du fleuve Mackenzie, un lieu accessible uniquement par voie marine ou aérienne. Camille, une amie de Julien Gauthier qui l’accompagnait dans son voyage, a expliqué aux secours que le Franco-canadien s’était fait emporter dans la forêt par un grizzly, alors que les deux amis campaient en bord de fleuve. 

 

Le corps de Julien Gauthier a été retrouvé le lendemain, après des recherches en hélicoptère. "Les éléments de preuve recueillis pendant l'enquête confirment que la victime a rencontré un ours", a indiqué la gendarmerie, précisant qu'une autopsie permettrait d’établir la cause exacte du décès.

 

Entre aventure et projet professionnel 

 

Musicien et compositeur franco-canadien âgé de 44 ans et résidant en Seine-Saint-Denis, Julien Gauthier était parti au Canada pour réaliser un de ses rêves, rapporte le Parisien : descendre en canoë-kayak la quasi-intégralité du fleuve Mackenzie, qui s'étire sur près de 1 500 km dans le grand nord canadien. Ce périple d'un mois était également l’occasion pour le quadragénaire, passionné de nature et musique classique, d'enregistrer de nouveaux sons insolites destinés à accompagner une exposition de photos prises par son amie Camille. Julien Gauthier avait en effet l'habitude d’intégrer des « paysages sonores » à des compositions plus classiques.  

 

Des attaques d’ours rarissimes

 

"Les attaques d'ours sont rarissimes, mais médiatisées", explique le quotidien francilien. En novembre dernier, une femme et son bébé de 10 mois avaient été tués dans le Yukon, un territoire du nord du Canada. Il y a quelques semaines, près de Vancouver, un homme avait été gravement blessé à la suite d’une attaque d’un ours.

Les autorités canadiennes recommandent aux randonneurs la plus grande prudence, en privilégiant les déplacements en groupe, en faisant du bruit et en transportant une bonbonne de gaz poivré.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

youpy jeu 22/08/2019 - 19:35

Et cependant des individus au QI limité on choisi de réintroduire les ours et loups dans différentes régions dont les Pyrénées. J'aimerais voir leur tête quand un de leurs bambins se feront manger sous leur yeux.

Répondre
Commentaire avatar

Monk mer 04/09/2019 - 22:38

L'ours des Pyrénées et le grizzly du Canada ne sont en rien comparables ! Seuls les QI limités font ce genre d'amalgames. Mourir en vivant ses rêves est respectable, on ne peut que rester modeste face à la nature.

Répondre

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.

Sur le même sujet