Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2293

Doit-on craindre un "variant Olympique" si les JO sont maintenus ?

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 27/05/2021 à 09:05 | Mis à jour le 27/05/2021 à 10:17
naoto-ueyama

Ce 27 mai, le président d’un syndicat de médecins japonais a pris la parole pour dénoncer les risques encourus en cas de maintien des JO de Tokyo cet été.
Pour lui, le rassemblement de dizaines de milliers de personnes venues du monde entier pour assister ou participer aux Jeux pourrait entraîner le développement d’une nouvelle souche « olympique » du coronavirus.

Lors d’une conférence de presse, M. Naoto Ueyama, président d’un syndicat de médecins japonais, a demandé à son tour au gouvernement d’annuler les Jeux olympiques.
« Différentes souches mutantes du virus qui existent actuellement dans différents endroits seront rassemblées à Tokyo. Nous ne pouvons pas nier la possibilité qu’une nouvelle souche du virus puisse apparaître après les Jeux olympiques », a-t-il déclaré.
Pour le M.Ueyama, le gouvernement n’a pas été assez proactif sur la mise en place des mesures censées freiner l’épidémie de COVID-19. Bien que le pays se soit engagé à organiser des Jeux olympiques « sûrs et sécurisés », de nombreuses décisions prises depuis le début de la crise sont aujourd’hui pointées du doigt et les Japonais sont de plus en plus nombreux à prendre la parole pour demander l’annulation des jeux. C’est le cas du PDG de SoftBank ou encore du journal Asahi Shimbun, pourtant partenaire officiel des Jeux olympiques de Tokyo. (Voir notre article)

Le personnel médical japonais, soumis à un stress extrême supporterait-il les tensions supplémentaires que pourraient engendrer les Jeux ? M. Ueyama a évoqué les multiples départs de soignants depuis le début de la crise, un vrai problème quand on pense qu'un grand nombre de médecins seront réquisitionnés pour suivre les jeux Olympiques. Des soignants qui ne pourront être remplacés par des médecins étrangers, ceux-ci n’ayant pas le droit d’exercer sur le sol japonais sans licence.

Alors que des assemblées internationales existent pour des questions environnementales mondiales, M. Ueyama a évoqué l’idée qu’une décision aussi importante que le maintien des JO cet été ne devrait pas dépendre du seul CIO, mais devrait être l’affaire d’un conseil global. 

«Je voudrais m'adresser aux gens du monde entier, aux médias et aux responsables des Jeux de chaque pays. Il est dangereux de maintenir les JO ici à Tokyo ce mois de juillet. Il est temps pour les gens à l'international de travailler ensemble pour stopper cela."

 

Nous vous recommandons
logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s) Réagir