Mercredi 27 octobre 2021
TEST: 2293

JO Tokyo 2021 : la grande incertitude

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 25/05/2021 à 17:40 | Mis à jour le 27/05/2021 à 10:04
Jo de Tokyo, les anneaux dans la baie à Odaiba

Après un premier report d’un an, les JO de Tokyo doivent s’ouvrir le 23 juillet 2021. Pourtant, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour demander un nouveau report, voire une annulation des Jeux.


Avec la crise sanitaire, les JO de Tokyo, qui devaient être un symbole de renouveau pour le pays, sont devenus un sujet de discorde majeur entre la population et le gouvernement japonais. De multiples incertitudes planent donc sur leur organisation. Le public sera-t-il autorisé à assister aux évènements ? Quelles seront les conditions sanitaires pour les visiteurs ? Pour les athlètes ? On fait le point sur la situation à seulement deux mois du lancement des jeux.

 

La vaccination pour les jeux de Tokyo sera-t-elle prête ?

 

Les JO de Tokyo face à la crise sanitaire

Une situation critique deux mois avant l’ouverture des jeux

La 4vague de pandémie qui sévit actuellement au Japon peut paraître faible lorsqu’on la compare aux vagues qui ont frappé l’Europe ou les États-Unis. Pourtant, la situation est loin d’être anodine. En effet, les structures médicales du pays ne sont pas adaptées pour faire face à l’augmentation des cas de COVID-19. La tenue des JO cet été entraînerait la mobilisation de personnels soignants bénévoles, dédiés à la santé des participants. Une charge en plus qui pèserait fortement sur un système médical atteignant déjà ses limites.

 

Une vaccination beaucoup trop lente

Alors que d’autres pays voient leurs mesures de confinement s’assouplir et que les vaccinations progressent, le Japon maintient son état d’urgence. Moins de 5 % de la population est pour l’instant vaccinée. Un taux très faible comparé à celui des autres pays riches.

Alors que les organisateurs japonais ont déclaré les vaccinations non obligatoires pour participer aux Jeux de Tokyo, le Comité international olympique s’est engagé à fournir des vaccins à environ 20 000 personnes impliquées dans les Jeux cet été. On estime à 2 500 le nombre d’athlètes olympiques et paralympiques japonais ayant besoin de vaccins. C’est sans compter les bénévoles, interprètes ou arbitres en contact permanent avec eux. Un fonctionnaire anonyme a déclaré que pour répondre à ce besoin, les vaccins seraient sûrement distribués gratuitement aux sportifs et au personnel travaillant sur les JO au Japon. Une annonce qui fait grincer les dents de certains alors que la grande majorité de la population n’a pas encore été vaccinée.

 

athlètes olympiques et paralympiques des JO de Tokyo
 

Une communication brouillée

Depuis le début de l’épidémie, l’organisation japonaise peine à trouver ses marques face à cette situation sans précédent. Un affolement qui se ressent également dans la communication des autorités et des responsables de santé.
Ce mois de mai, un centre de santé de la préfecture d’Ibaraki a notamment diffusé des recommandations appelant à « ne pas manger avec des étrangers ». Ceux-ci seraient, d’après eux, les responsables de l’augmentation des cas de COVID-19. « Il y a de nombreux patients infectés par le COVID qui l’ont probablement attrapé par des étrangers ». Pouvait-on lire dans le document diffusé.
Face aux plaintes, le centre de santé s’est excusé, pourtant cette maladresse est loin d’être la seule commise depuis le début de l’épidémie de COVID-19. Les étrangers responsables de la propagation de l’épidémie ? Une idée tenace et qui expliquerait la réticence des Japonais à accueillir les JO cette année.

 

Les Japonais veulent-ils encore des JO 2021 ?

Aujourd’hui, près de 70 % des Japonais demandent le report ou l’annulation des JO de Tokyo.
Ils sont de plus en nombreux à prier le gouvernement de reconsidérer sa position. « La question est de savoir à quoi nous donnons la priorité : la vie ou une cérémonie et un évènement appelés Jeux olympiques », a déclaré l’avocat Kenji Utsunomiya, créateur d’une pétition signée par plus de 353000 personnes.
Nostalgiques des Jeux olympiques de 1964, les Japonais étaient très enthousiastes à l’idée de les recevoir à nouveau en 2020. Pourtant, face au COVID, ils préfèrent battre en retraite.
De leur côté, le gouvernement et le comité olympique restent convaincus que les mesures sanitaires seront suffisantes pour assurer le bon déroulé des JO et ce, même si l’état d’urgence persistait. C'est en tout cas ce qu'a réaffirmé le vice-président du CIO John Coates il y a quelques jours.
Une absence de débat et un manque d’écoute qui creuse le fossé entre les deux camps.
Selon Reuters, 70 % des entreprises japonaises souhaiteraient, elles aussi, que les Jeux olympiques soient annulés ou reportés. Masayoshi Son, PDG de SoftBank a lui-même pris la parole en dénonçant sur Twitter les risques entourant la tenue des JO à Tokyo et s’inquiétant des décisions prises par le gouvernement. Il affirme que la lenteur de la campagne de vaccination, moins de deux mois avant le début des Jeux, pourrait mettre la vie des gens en danger. 
Même le journal Asahi Shinbun, quotidien très puissant et partenaire officiel des JO a appelé ce mercredi 26 mai à annuler l'évènement, s'adressant directement au premier ministre Suga et en mettant l'accent sur l'aspect "égoïste" du maintient des jeux.

 

Le CountDown des jeux de 2020, un passé révolu
 

L’avenir des JO de Tokyo reste donc bien incertain. Si, le 20 mars, le Japon a annoncé que la présence de spectateurs étrangers serait interdite, en juin devrait se décider si oui ou non le public japonais pourra y assister. Une décision qui aura des conséquences importantes sur les mesures sanitaires à mettre en place et à faire respecter. À moins que les Japonais ne choisissent de bouder l’évènement, par peur ou par mécontentement. Quelles seront alors les répercussions économiques et politiques pour un pays qui accuse déjà le coût du premier report ?

 

Nous vous recommandons
logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s) Réagir