Vendredi 16 avril 2021

Uniqlo devient le premier groupe mode du monde

Par Isabelle Vansteenkiste | Publié le 25/02/2021 à 00:00 | Mis à jour le 25/02/2021 à 10:51
uniqlo mode 1er mondial

Le groupe Fast Retailing, société japonaise possédant la chaîne de vêtements Uniqlo, vient de dépasser le géant Inditex (Zara) passant en tête au classement de l’industrie textile mondiale (en termes de capitalisation boursière). Une bonne nouvelle pour le groupe qui avait clairement fait entendre son objectif : devenir numéro un mondial de la distribution de vêtements au plus tard en 2020.

Fast Retailing et Uniqlo : une action qui grimpe


D'après Nikkei Asia, l’action de la chaîne de vêtement n’a cessé de grimper depuis août dernier. Désormais, la valeur de la société japonaise (définie par son action) aurait atteint presque 85 milliards d’euros, dépassant celle d’Inditex.
Fast Retailing (Uniqlo, Princesse Tam Tam, Helmut Lang, Comptoir des Cotonniers…) gère près de deux milles trois cents magasins Uniqlo dans le monde entier. Soixante pour cent de ces magasins sont situés en Asie, hors du Japon. C’est donc en véritable spécialiste du marché asiatique que le groupe nippon se positionne face à la concurrence.

La présence massive de la société en Chine a d’ailleurs fortement joué en sa faveur ces derniers mois. En effet, l’économie du pays s’est rapidement remise de la crise du Coronavirus. Les marchés des États-Unis et européens, où sont installés en majorité les magasins Zara, souffrent au contraire toujours de fermetures et d’une économie ralentie.
Une implantation asiatique qui creuse donc un avantage immédiat pour Fast Retailing, mais pas seulement. À moyen et long terme, la croissance de nombreuses entreprises pourrait bien se jouer sur ce marché prometteur.

Uniqlo passe devant Zara


La stratégie payante d’Uniqlo

Bien sûr, la crise n’explique pas tout. L’entreprise n’a jamais caché son objectif d’atteindre la première place et reste sur sa ligne de conduite, notamment avec Uniqlo :

  • Proposer des modèles de vêtements simples qui s’adaptent bien au « casual style » de plus en plus prisé.
  • Innover avec des vêtements « intelligents » qui s’adaptent aux saisons (des tissus destinés à conserver la chaleur, d’autres au contraire, aérés au maximum pour permettre à son porteur de résister aux fortes températures…)
  • Améliorer ses services e-commerce et numériques pour répondre aux nouvelles habitudes des clients.



Zara, H&M, Uniqlo...toutes ces marques appartiennent à l’univers de la mode « rapide ». Des prix bas et une fabrication massive leur permettent de tirer leur épingle du jeu face à la crise du Covid.
Mais ce modèle, de plus en plus critiqué ne doit-il pas évoluer ? Avec son nouveau statut de leader, Uniqlo peut-il et veut-il avoir un impact sur des réflexes de production bien rodés dans l’industrie textile ?

Dans son compte rendu de début d’année, OUR PATH TO A POSITIVE WORLD, Tadashi Yanai, le PDG de Fast Retailing, semble mettre l’accent sur le développement durable.

Comment allons-nous laisser un monde positif à la prochaine génération ? Quel type d’activité économique créera un chemin vers un monde positif ? Nous devons réfléchir à ces questions et agir. Avec notre dernier rapport sur le développement durable, nous espérons réaffirmer notre engagement à être le type d’entreprise qui trouve et met en œuvre des réponses à ces questions.
 

Affaire à suivre !

Uniqlo, numéro un mondial de l'industrie textile
Photo en couv d'article : UNIQLO @ Bellevue Square Mall" by GoToVan is licensed under CC BY 2.0




 

Isabelle Vansteenkiste

Isabelle Vansteenkiste

Isabelle vit à Tokyo tout en exerçant comme rédactrice web, consultante SEO et journaliste. Passionnée de théâtre, de littérature, de musique, de cinéma, mais également de jeux vidéos, elle exerce sa plume sur tous les sujets.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?