Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Au Japon, 177 baleines tuées lors d'une mission scientifique

Par Julien Loock | Publié le 22/08/2018 à 14:14 | Mis à jour le 22/08/2018 à 14:19
Photo : Image d'illustration
baleine-japon-scientifique-massacre

Selon l'Agence des pêches japonaise et l'AFP, trois navires viennent d'accoster au Japon après une expédition de 98 jours, avec, dans leurs filets, 177 baleines. Cette campagne de recherche scientifique s'est déroulée dans le Pacifique en dépit des critiques internationales.


Le Japon continue de tuer des cétacés, par centaine chaque année, dans le cadre de son programme de "recherche scientifique". Contre vents et marées, le pays plaide toujours autant pour l'assouplissement du moratoire mis en place en 1986. Le Japon se prépare d'ailleurs à débattre sur une reprise partielle de la chasse commerciale lors de la prochaine réunion de la Commission baleinière internationale (CBI) en septembre au Brésil.


Cette dernière mission de trois mois était composée de trois navires spécialisés qui ont, en tout, capturé 43 baleines de Minke et 134 rorquals boréals. Cette information précise a été validée par l'Agence des pêches. Pour justifier ces actes, qui rebutent la communauté internationale, les données rassemblées et analysées de cette expédition meurtrière seront présentées au comité scientifique de la CBI.


Le but du Japon, avec ces résultats, est de prouver que la population mondiale des baleines est assez conséquente pour permettre une reprise de la chasse commerciale. Cette pêche a d'ailleurs de nombreux défenseurs au sein des milieux politiques japonais qui défendent une tradition. Même si le résultat est le même, le Japon ne chasse pas ouvertement la baleine, comme peuvent le faire la Norvège et l'Islande. Sous couvert de recherche scientifique, le pays a ainsi une excuse pour défendre son comportement. 


Bien évidemment, l'opinion publique n'est pas dupe sur la finalité de ces expéditions de recherche scientifique menées par les Japonais. La viande issue de cette mission risque fortement de se retrouver sur certaines tables de l'Archipel. Petit lot de consolation, une grande partie des Japonais disent ne plus en manger, ou alors, très rarement.

 

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

carlo jeu 23/08/2018 - 15:07

Quel grand peuple si raffiné... comme à Nankin ou en Corée... rien d'étonnant

Répondre

Communauté

#MAVIEDEXPAT

Communauté française au Japon : le Grand Café Accueil 2018 de l'AFJ

Chaque année, dans le cadre de sa mission Japon Accueil, l'Association des Français et francophones du Japon organise son Grand Café Accueil de la Rentrée, le jeudi 20 septembre 2018 à partir de...

Que faire à Tokyo ?

EXPO

Immersion et poésie numérique au Digital Art Museum (Odaiba - Tokyo)

Borderless World, un monde sans frontières à Tokyo. C’est le nom de ce projet hors du commun, tout juste ouvert depuis le 21 juin dernier sur les flancs de la grande roue d’Odaiba.