Samedi 26 septembre 2020

Japon : un petit déjeuner entre Français et francophones à l’ambassade

Par Elena El Meliani | Publié le 11/02/2020 à 15:50 | Mis à jour le 16/02/2020 à 11:51
afj-japon-association

Tous les deuxièmes lundis du mois (ou presque), l'association des Français et francophones au Japon se réunit pour un petit déjeuner chaleureux et informel. L'occasion d'échanger des points de vue, des idées, mais aussi sur le passé en France de chacun et des démarches à accomplir lorsque l'on devient résident dans l'Archipel.
 

C'est en petit comité que Français et Française se retrouvaient ce lundi 10 février à l'Ambassade de France au Japon. Autour de crêpes et petits chocolats, les personnes présentes échangeaient dans la bonne humeur et la convivialité.
 

Après avoir longé la longue allée cernée d'un interminable mur végétal, passé ces immenses baies vitrées, l'intérieur de ce bâtiment est à l'allure de l'extérieur, ultra-moderne. Enfin un endroit où tout, ou presque, est écrit en français. Alors qu'à deux pas de l'ambassade, petits temples se mêlent à quelques endroits bien français comme un coiffeur aux couleurs tricolores ou un boulanger-pâtissier.

 

Le Japon: une intégration agréable mais pas si simple
 

Que l'on s'installe au Japon dans la fleur de l'âge, ou après avoir entamé une partie de sa vie en France, tous sont unanimes sur la douceur de vivre à Tokyo. Malgré une mégalopole très peuplée, il est agréable de vivre à Tokyo de part le charme des différents quartiers, la sécurité qui règne à toute heure du jour et de la nuit et le sens de l'hospitalité des japonais.
 

En revanche l'une des barrières les plus difficiles à surmonter est celle de la langue. Philippe Simon qui vit au Japon depuis maintenant presque quatre ans nous explique que l'apprentissage du japonais est laborieux mais pas insurmontable.
 

« Je mélange souvent français, anglais, japonais... Mais l'important c'est de se faire comprendre, non ? »


« On aide sur tous les plans » 
 

Gala de charité, dons aux enfants orphelins ou aux personnes dans le besoin, c'est une des facettes de ce monde associatif. Les nouveaux arrivants se sentent immédiatement à leur place M. Ils peuvent faire ce qui leur plaît, car chacun est libre de proposer des cours pour montrer son savoir-faire, ses dons : magnétiseur, danseuse, violonistes, randonneurs... Ils sont nombreux à faire d'une pierre deux coups : profiter et partager.
 

Apporter de l'aide, supporter des personnes qui traversent des épreuves pas toujours simples, devenir bénévole à leurs heures perdues. Voilà le but des membres de l'Association des Français et francophones au Japon dont le président Édouard Bloch nous rappelle les trois piliers : l'accueil, la convivialité et la solidarité.

 

elena el meliani

Elena El Meliani

Jeune étudiante en journalisme tombée amoureuse du Japon lors de son premier voyage en 2010. Au risque de passer pour un cliché, j’aime les sushis et les mangas. Animée par la curiosité, habitée par la passion et envoûtée par mon métier.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Enlèvements au Japon : une résolution européenne adoptée

Le Parlement européen, inquiété par les enlèvements d’enfants de couples binationaux, a appelé le 8 juillet le Japon à respecter le droit international et à changer son système juridique

Vivre à Tokyo

Infos pratiques

Être fumeur au Japon

Même si, chaque année, le nombre de fumeurs diminue (8% de moins au premier trimestre 2019, selon la Japan Tobacco), le Japon a pour objectif de le diminuer toujours plus à l’approche des Jeux...

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien