Lundi 23 novembre 2020

Olea Essence, un business familial juteux

Par Raphaëlle Choël | Publié le 29/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 29/05/2018 à 00:00
Photo Ola_1

 

Printemps 1997. L'histoire ressemble à un conte de fée : un couple qui part en balade à cheval en Galilée avec ses trois enfants, une halte sur le lac de Tibériade pour se dégourdir les jambes et une rencontre avec le propriétaire d'une jolie maison de 10 hectares que la famille décidera d'acquérir en un quart d'heure. Autant de temps pour changer de vie et passer de Ramat Aviv et d'un poste de PDG dans les infrastructures routières à la culture d'olive et la fabrication de produits dérivés?

A la tête de cet empire fondé en 2004, Avner Talmon et sa femme Smadar qui au fil des années ont acheté des parcelles de terre mais surtout des oliviers. Conscient des vertus nutritives, cosmétiques et médicinales du fruit, le couple possède aujourd'hui plus de 20 000 arbres ; ces derniers sont bichonnés tout au long de l'année afin d'offrir les meilleurs fruits au moment de la récolte fin octobre-début novembre. Les équipes ramassent alors ce qui sera utilisé pour l'huile, mais surtout pour leur gamme de produits organiques cosmétiques et d'entretien 100% naturels et sans ajout d'eau. L'entreprise a également une vocation éco-responsable et des valeurs de développement durable puisque les résidus, par nature toxiques, sont eux-mêmes l'objet d'un traitement spécifique. Plutôt que d'être déversés dans la nature, les résidus des noyaux servent aux gommages par exemple.

Un savoir-faire au service d'une gamme complète

Propriétaire de plusieurs brevets spécifiques, la compagnie vend majoritairement aux Etats-Unis via la chaîne de magasins organiques Whole Foods Market (400 points de vente) et dans ses six boutiques en Israël. A l'étranger, elle est présente en Finlande et Russie et devrait bientôt  s'implanter au Japon et à Singapour.

La gamme est aujourd'hui composée d'un large éventail de soins du visage et du corps enrichis en huiles essentielles (sérums, soins du visage et du corps, shampoings, baumes à lèvres, gommages, etc.) ainsi que d'une sélection de produits d'entretien pour la maison (liquide vaisselle, spray nettoyant multi-usage, etc.).

L'ambition des fondateurs est de continuer à promouvoir son histoire autour du noble fruit et de ses divines vertus naturelles anti-oxydantes et d'assurer ainsi une présence dans 60 magasins en propre à horizon 2020. 


Une entreprise familiale de pointe où tout est fait en interne

Le laboratoire se situe à Qatzrin dans le Golan. Il s'agit d'un centre qui accueille chaque année 100 000 visiteurs désireux de découvrir le processus de fabrication des produits cosmétiques. Un laboratoire dans lequel a été mis au point un brevet de traitement de l'olive et de ses applications cosmétiques, validé par les autorités américaines en 2014, peu après suivis par le Japon, l'Australie, l'Europe et Israël.

L'olive, comme de nombreux fruits, est composé d'un peu d'huile, de particules solides et de beaucoup d'eau ? le tout contenant une forte concentration en anti-oxydants particulièrement nocifs pour l'environnement. Olea Essence a donc investi près de 5 ans en recherche et développement pour mettre au point une technologie innovante : en transformant l'eau contenue dans l'olive en acide acétique, c'est-à-dire en vinaigre, ils sont ainsi parvenus à créer une formidable molécule qui sert de base à tous les produits de la gamme.

Pour la première fois, l'eau extraite des olives lors de son pressage pour l'extraction de l'huile est ainsi non plus considérée comme un déchet, mais comme un nouvel ingrédient biodégradable sain aux précieuses caractéristiques et propriétés désinfectantes, purifiantes et nettoyantes. Une révolution dans l'industrie ? Avner Talmon a d'autres recettes dans sa besace, des créations qui devraient être prochainement disponibles au grand public.

Toute la petite famille est mise à contribution chaque année au moment de la récolte. Chacun un rôle bien défini dans l'organisation : Smadar, la maman, dessine et conçoit les boutiques ; leur fils Omri est avocat et gère la partie juridique ; les jeunes filles quant à elles sont membres du Board. Cerise sur le gâteau, Doron, la plus jeune, est également auteur-compositeur du fameux groupe musical Jane Bordeaux. Une famille d'artiste et d'entrepreneurs pour qui le succès semble être une deuxième nature?

 

INFORMATIONS :

Boutique à Tel Aviv : 17 Ben Yehuda Street

 

Raphaëlle Choel (www.lepetitjournal.com/tel-aviv) mardi 29 mai 2018

Crédit Photo : Raphaëlle Choël

 

raphaelle choel

Raphaëlle Choël

Journaliste globe-trotteur, auteure d’ouvrages et coach, Raphaëlle a été collaboratrice régulière des éditions de Londres, Shanghai, Singapour, Tel Aviv, Manille et de nos pages Mag. Elle y nourrit généreusement nos colonnes de ses portraits inspirants.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ELIE GUEZ sam 02/06/2018 - 23:57

Est-ce possible d'avoir l'adresse du lieu pour une visite de groupe. Merci Elie Guez de L'Espace Sephria de Nice.

Répondre

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet