TEST: 2292

Tel Aviv élue la ville la plus chère au monde

Par Anne-Claire Voss | Publié le 07/12/2021 à 15:15 | Mis à jour le 28/12/2021 à 18:16
Plage de Tel Aviv

Avec la crise sanitaire et les problèmes d’approvisionnement de marchandises, Tel Aviv a été élue ville la plus chère au monde. Sans surprise, les expatriés installés dans cette région du Moyen-Orient ont vu leur quotidien impacté.

 

Selon le classement annuel du magazine The Economist, 173 villes ont été registrés durant l’été 2021 selon un panier ne comptabilisant pas le prix immobilier mais plus de 200 produits et services.

 

Tableau analysant le coût de la vie quotidienne, de The Economist Intelligence Unit

WCOL index : Worlwide Cost of Living

 

Cette enquête, principalement utilisée par les entreprises pour négocier une compensation équilibrée lors de la re-localisation du personnel, révèle certaines tendances des prix de la vie quotidienne locale. Classée l’année dernière cinquième ville la plus chère au monde, Tel Aviv est montée pour l’édition 2021 à la première place.

 

Tel Aviv trop chère : « Cette inflation repousse notre Alyah »

La hausse des prix de l’alcool, des transports, des épiceries du tabac et des soins ont propulsé la ville israélienne à la tête du classement. Cependant, « les chiffres de l’enquête excluent quatre villes souffrant d'une inflation très élevée : Caracas, Damas, Buenos Aires et Téhéran » précise le journal.

Après des analyses, cette augmentation reflète la force de la devise israélienne, le shekel, comparé au dollar américain. « La vie en Israël était déjà très chère, cette inflation et le Covid-19 repoussent malheureusement notre Alyah. Pour moi, ce n’est pas une problématique exclusivement liée à Israël, elle est commune à toute personne souhaitant s’expatrier, peu importe le pays » confie une Française d’une quarantaine d’années.

 

Coût de la vie quotidienne : une inflation mondiale

Suite à la pandémie mondiale, le prix des marchandises n’a fait qu’augmenter rendant plus compliqué l’approvisionnement mondial. Le coût d’un conteneur standard est devenu quatre fois plus cher qu’un an auparavant. The Economist confirme : « Les prix mondiaux moyens ont augmenté de 3,5% en glissement annuel en termes de monnaie locale, contre seulement 1,9% l'année dernière. »

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tel Aviv !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale