Vendredi 25 septembre 2020

Pourquoi fête-t-on Hanouka ?

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 23/12/2019 à 17:50 | Mis à jour le 24/12/2019 à 07:10
hanouka 2019

Dimanche soir, la 1ère bougie de la Ménorah était allumée afin de célébrer Hanouka. Pendant 8 jours, pratiquant ou non, de nombreuses personnes de confessions juives vont allumer, jour par jour, dans le monde entier, les huit bougies du chandelier. Une semaine de fête pour célébrer le miracle de la fiole et celui, de l'étonnante victoire d'une poignée de combattants contre les armées syriennes.

En 165 avant notre ère, Yehouda Hamaccabi, fils du Grand Prêtre Matityahou libère le Temple de Jérusalem qui avait été profané par Antiochus IV Epiphane. Ce dernier, détestant la religion juive avait voulu imposer l'unification de son royaume au moyen d'une religion et d'une culture unique : l'hellénisme. Mais ce n'était pas sans compter la résistance d'un groupe de juifs, qui combattirent contre cette présence et cette volonté. Le 25 du mois de Kislev (décembre), Yehouda et ses hommes nettoient le Temple de Jérusalem profané, bâtirent un autel et le consacrèrent. Ce fut l'inauguration du Temple, Hanoukat Habaït, d'où le nom de la fête de Hanoucca.

Mais la fête de Hanouka ne se résume pas uniquement à cette victoire. Lors de cette inauguration, Yehouda et ses hommes ont entrepris de rallumer la Ménorah qui devait brûler jour et nuit sans interruption. Pour cela, il fallait de l'huile pure scellée du sceau de Cohen Gadol (Le grand purificateur). Or Antiochus Epiphane avait profané toutes les fioles d'huile. En fouillant le Temple, Yehouda retrouva une petite fiole mais dont la quantité d'huile ne suffisait que pour un jour. Il décida tout de même d'allumer la Ménorah et l'huile dura miraculeusement 8 jours.

Une semaine de miracles

Aujourd'hui, la fête de Hanouka est une semaine importante dans le calendrier juif et très respectée de tous. Ainsi, de nombreuses Ménorah sont également installées dans les villes. Chaque jour, une nouvelle bougie est allumée et cela pendant 8 jours. A Tel-Aviv par exemple, on peut en trouver sur l'esplanade du Théâtre Habima ou encore à côté de la fontaine de Dizengof Square. L'occasion de se réunir afin de célébrer de manière festive cette lumière qui brille, symbole de la Parole de D.ieu.

Lors de Hanouka, la tradition veut que les enfants (et les grands) jouent à la toupie, Sevivon en hébreu. La toupie est composée de 4 facettes marquées chacune d'une lettre hébraïque. Ces 4 lettres composent la phrase suivante : "un grand miracle a eu lieu là-bas". A l'époque de l'occupation grecque, il était interdit aux juifs d'étudier ou d'enseigner la Torah. Ils étudiaient alors en secret, en se cachant dans des grottes. Des enfants montaient la garde à l'entrée de la grotte pour prévenir de l'arrivée des soldats, et ils jouaient innocemment à la toupie pour ne pas attirer l'attention.

L'huile joue un rôle important dans la célébration de Hanoucca. C'est donc l'occasion, pour les gourmands, de déguster les sufganiyot. Ces beignets, frits dans l'huile, sont les gourmandises populaires, spécialement préparées lors de Hanouka. Un vrai délice et pour tous les goûts. Fourrés à la confiture, au chocolat ou tout simplement nature, les pâtisseries ne désemplissent pas pendant cette période.

L'équipe du site lepetitjournal.com n'a plus qu'à vous souhaiter Hanoucca Sameah à tous, ainsi que des miracles, des lumières et des beignets par milliers.

Antoine RIPAUD (rediffusion)

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet