Lundi 18 janvier 2021

"Ash" : le 1er koala né en captivité depuis les incendies en Australie

Par Madeleine Goujon | Publié le 28/05/2020 à 15:37 | Mis à jour le 28/05/2020 à 15:37
Photo : Surnommé Ash, le bébé koala est sorti de la poche de sa mère (Capture d'écran Facebook, Australian Reptile Park)
bébé koala Ash incendies Australie

Dans une vidéo Facebook mardi 28 mai, Australian Reptile Park, près de Sydney, a révélé la première naissance d’un koala dans leur parc animalier depuis les feux de brousses fin 2019 début 2020 en Australie. 

 

 

« Nous avons une annonce très spéciale... Notre tout premier koala de la saison est sorti de la poche de maman pour dire bonjour ! », raconte la légende du post Facebook sous la vidéo. Le koala, nommé « Ash » (cendre) est né en février mais selon le gardien Dan Rumsey, les koalas ont tendance à rester dans les poches de leur mère jusqu’à sept mois.

Bien que né en captivité, Dan Rumsey a expliqué au média news.com.au, que cette venue au monde participerait à aider « la population [de koalas] assez décimée ». En effet, près d’un milliard d’animaux aurait succombé aux grands incendies, dont plusieurs milliers de koalas.

Le parc accueille ainsi cette naissance comme un « signe d’espoir pour l’avenir de la faune indigène de l’Australie »

 

Nous vous recommandons

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sydney

Coronavirus

La vaccination sera-t-elle obligatoire pour se rendre en Australie ?

Le ministre de la santé australien, Greg Hunt, a annoncé mardi que le gouvernement exigerait très certainement aux voyageurs souhaitant se rendre en Australie d'être vacciné avant leur arrivée.

Expat Mag

Chennai Appercu
RÉTROSPECTIVE

Sur les routes de l'Inde du sud en 1969

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus. Une expérience qui le marquera à jamais. 50 ans plus tard il partage ses souvenirs de Madras sur lepetitjournal.com

Sur le même sujet