Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2290

Un accord sur les fintech va stimuler ce secteur florissant

Par Emile Brehant | Publié le 31/03/2021 à 13:51 | Mis à jour le 31/03/2021 à 13:59
accord fintech economie australie

Le secteur florissant de la fintech en Australie va recevoir un soutien supplémentaire pour se développer à l'étranger et attirer des investissements étrangers productifs grâce à un protocole d'accord signé aujourd'hui par l'agence gouvernementale Austrade et FinTech Australia.

La technologie financière, ou fintech, est un secteur d'activité qui déploie la technologie pour améliorer les activités financières. Un secteur en pleine expansion en Australie, où il va recevoir une impulsion importante de la part du gouvernement et de son agence de promotion du commerce, de l'investissement et de l'éducation, l’Austrade.

Lundi 29 mars, un accord a été signé entre FinTech Australia et l’Austrade pour permettre aux quelque 730 entreprises fintech d’Australie de se développer à l’étranger et y attirer des investissements étrangers. Un accord d’envergure pour un secteur qui pèse 10 000 milliards de dollars australiens, et qui demeure l’un des plus importants de la région Asie-Pacifique, comme l’a souligné Tim Beresford, PDG par intérim d’Austrade.

« Ce protocole d'accord s'appuiera sur le travail qu'Austrade effectue déjà pour fournir aux entreprises fintech des informations sur le marché, des opportunités de partenariat et des connexions au Royaume-Uni, à Singapour et aux États-Unis. » a ainsi ajouté M. Beresford.

L’initiative a également été saluée de l’autre côté de la table des négociations, du côté de FinTech Australia, où la Directrice générale Rebecca Schot-Guppy a déclaré : « En tant que principal organisme de l'industrie fintech australienne, nous sommes impatients de fournir ensemble un soutien amélioré et continu au secteur ».

Cet accord entre dans le cadre du plan d'affaires numérique 2020 du gouvernement australien pour stimuler la relance économique de l'Australie, qui comprend 9,6 millions de dollars sur quatre ans pour aider les entreprises fintech australiennes à accéder aux marchés internationaux et à attirer les investissements internationaux.

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Sydney

Brisbane Appercu

Étudier en Australie : le guide complet

D’après une étude Campus France de 2018, l’Australie est une des nations qui accueillent le plus d’étudiants étrangers. Le pays mène une politique d’attractivité ambitieuse