Vendredi 14 mai 2021

Australie : plus d’immunité pour les politiques en cas d’harcèlement

Par Tatiana Dias da Silva | Publié le 09/04/2021 à 16:45 | Mis à jour le 12/04/2021 à 06:05
Photo : Le gouvernement a décidé de revoir sa législation sur les discriminations sexuelles au travail.
scott morrison australie Sydney harcèlement sexuel

Après deux affaires retentissantes d’agressions sexuelles, dont celui sur l’affaire des deux membres sanctionnés pour harcèlement sexuel, le gouvernement australien a décidé de revoir sa législation sur les discriminations sexuelles.

S'ils bénéficiaient jusqu’à là d’une immunité en matière de harcèlement sur leur lieu de travail, le Premier ministre Scott Morrison a annoncé jeudi dernier une révision de la législation sur les harcèlements sexuels afin que les parlementaires, les magistrats et les fonctionnaires soient tenus responsables du harcèlement de leurs collègues.

Scott Morrison avait reçu de nombreuses critiques en janvier 2020 pour ne pas avoir donné suite aux 55 recommandations faites dans le rapport Respect@Work même après une forte mobilisation féministe. Ou encore depuis l’affaire sur les deux membres du gouvernement sanctionnés pour harcèlement sexuel et qui ont fragilisé l’exécutif.

Le gouvernement prévoit également d’étendre la période pendant laquelle une victime peut signaler un incident de six mois à deux ans.

 

 

Tatiana Dias da Silva le Petit journal auckland

Tatiana Dias da Silva

Rédactrice web Australie & Nouvelle-Zélande I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet