Systembolaget : la peur que des bouteilles de glögg explosent !

Par Sarah Ziaï | Publié le 03/12/2018 à 16:36 | Mis à jour le 04/12/2018 à 12:19
Photo : Systembolaget rappelle les bouteilles de glögg Crédits ; Systembolaget
systembolaget-suede

Ce lundi, les magasins d’État Systembolaget invitent toutes les personnes qui ont acheté certaines bouteilles de glögg à venir les rendre le plus vite possible et se faire rembourser. La raison ? Il y a un risque que ces bouteilles éclatent !

 

Les bouteilles en question sont celles de la marque Ernst qui contiennent du glögg avec très peu d’alcool, seulement 0,5%. Déjà trois accidents sont recensés, c’est pourquoi le Systembolaget a décidé d’arrêter pour l’instant totalement la vente de ce vin de Noël.

La compagnie Saturnus, qui gère les bouteilles de vin Ernst, a déclaré avoir ouvert une enquête. Elle suspecte que ce serait la fermentation du vin dans les bouteilles qui pourrait créer ces explosions. L’entreprise produit 3 millions de bouteilles de glögg par an et ce ne sont pas moins 10 000 bouteilles qui sont concernées par le rappel organisé par Systembolaget.

 

Le magasin d’État a aussi informé la Sweden’s National Food Agency de leur décision. En effet, comme les bouteilles de ce glögg contiennent très peu d’alcool, il est fort probable que celles-ci soient aussi vendues dans des supermarchés normaux.

 

Alors, si vous êtes concerné par le problème, rendez-vous rapidement dans votre Systembolaget le plus proche !

 

 

Sarah Ziai, le 3 décembre 2018

 

Sur le même sujet
sarah ziaï

Sarah Ziaï

Avide de découvertes, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la Suède ! Grande passionnée de cinéma, fervente croyante que l’on peut trouver la lumière dans les salles obscures, je suis toujours en veille sur les actualités culturelles diverses et variées
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Stockholm !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale