Mardi 23 juillet 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rencontre avec le député du Nord de l’Europe, Alexandre Holroyd

Par Sarah Ziaï | Publié le 27/11/2018 à 06:30 | Mis à jour le 27/11/2018 à 09:07
Photo : Réunion publique avec le député Alexandre Holroyd Crédits : Sarah ZIAI
Alexandre Holroyd député Français de l'étranger Suède

Le vendredi 23 novembre, le député de la 3ème circonscription des Français à l’étranger était présent à la Résidence de France de Stockholm pour une réunion publique. Une vingtaine de personnes se sont ainsi réunies pour poser des questions sur la politique du gouvernement en France et sur les grands enjeux européens. 

 

Présentation

 

Député de La République en Marche, Alexandre Holroyd représente les Français établis hors de France, et notamment les pays du Nord de l’Europe donc la Suède. Il est principalement en charge de deux commissions. Tout d’abord, il est membre de la commission des finances dont le rôle est de voter le budget et de vérifier que celui-ci est bien exécuté dans de bonnes conditions. C’est une des commissions les plus importantes. La seconde est la commission des affaires européennes. Alexandre Holroyd a affirmé être persuadé que l’avenir de la politique et géopolitique actuelle réside dans une structure européenne.

En parallèle, Alexandre Holroyd fait partie d’une commission spéciale qui se doit d’examiner les conditions dans lesquelles le Brexit sera voté. La commission propose un texte qui se penche sur les conséquences du Brexit et qui explique ce que le gouvernement devra immédiatement mettre en place si un Brexit dur est voté. C’est une commission qui ne sera utile qu’en cas de solution d’urgence.

À côté de ce gros dossier actuel, le député gère aussi plusieurs difficultés en fonction des pays dont il a la charge. Il a donné pour exemple la fiscalité au Danemark ou encore des problèmes dans des Lycées français d’Europe.

Enfin, Alexandre Holroyd a assuré vouloir représenter cette majorité qui met en place ce qu’elle s’est engagée à faire. Il accuse le débat public d’être souvent centré sur la sphère négative, ce qui rend le pont entre politique et population de plus en plus difficile à construire, selon lui.

 

Sujets soulevés lors de la réunion

 

Les Français de l’étranger en général : Alexandre Holroyd dénonce une vision trop centralisée des Français de l’étranger. Les situations sont extrêmement différentes pour les Français en fonction de chaque pays. 

 

Service civique : Le service civique actuel est trop compliqué à organiser à l’échelle de tous les Français de l’étranger : il est impossible de faire rapatrier des jeunes en France uniquement pour leur service civique. Le député indique que le gouvernement essaye actuellement de trouver des solutions pour mettre en place une alternative pour les Français de l’étranger. Il ajoute aussi que la Journée d’Appel à la Défense (JAPD) sera abolie sous peu.

 

Cotisations Sociales : Alexandre Holroyd dit avoir récemment voté un amendement qui abroge les cotisations sociales pour les Français de l’étranger vivant au sein de l’Union Européenne qui ont des revenus immobiliers en France (CSG-CRDS). Les expatriés au sein de l'Union Européenne payent ainsi leurs cotisations sociales dans le pays où ils sont affiliés au régime de sécurité sociale.

 

Délai de carence : Actuellement, lorsque les Français de l’étranger (qui ne sont ni salariés, ni retraités) rentrent en France, il leur faut attendre trois mois avant de pouvoir se réinscrire au régime de sécurité sociale et recevoir des versements. Le député indique que pour ceux qui possèdent déjà un numéro de sécurité sociale, le système est rapide. Pour ceux qui n’en n’ont pas, qui sont par exemple nés à l’étranger, c’est plus compliqué. Le député avance être en train de chercher une solution pour réduire ou supprimer le délai de carence. Plus spécifiquement, il précise qu’une partie des ordonnances concernant le Brexit permet de s’assurer que les Français qui veulent rentrer en France soient réaffiliés à la sécurité sociale le plus rapidement possible.

 

Réserve parlementaire : Alexandre Holroyd affirme avoir voté l’abolition de la réserve parlementaire. À la place, un fond STAFE (Soutien au Tissu Associatif des Français à l’Etranger) est actuellement mis en œuvre et permettra d’alimenter et soutenir le réseau associatif français à l’étranger.

 

La protection de l’environnement : Un intervenant dit trouver "la politique du gouvernement actuel pâle en matière de protection de l’environnement". Le député Alexandre Holroyd le contredit en avançant que, malgré les nombreuses critiques effectuées concernant le glyphosate, c’est Emmanuel Macron qui a permis de faire modifier le délai concernant l’engagement à sortir du glyphosate de 3 ans à la place de 5 ans. Le député précise aussi que le gouvernement s’est engagé à sortir du charbon, mais explique néanmoins l’intérêt qu’il faut porter à l’impact social que certaines suppressions au nom de l’écologie peut avoir.

 

Alexandre Holroyd a enfin annoncé être confiant quant à la politique internationale d’Emmanuel Macron et affirme que les Suédois sont, dans l'ensemble, positifs sur les réformes mises en place en France.

 

Sarah ZIAI, le 27 novembre 2018

 

Nous vous recommandons

sarah ziaï

Sarah Ziaï

Avide de découvertes, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la Suède ! Grande passionnée de cinéma, fervente croyante que l’on peut trouver la lumière dans les salles obscures, je suis toujours en veille sur les actualités culturelles diverses et variées
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

HISTOIRE

À l’abordage d’une découverte de tombes vikings 

Des archéologues ont déterré deux sépultures de l’époque Viking à Gamla Uppsala, la vieille ville d’Uppsala ville voisine de Stockholm. L’histoire des hommes du Nord refait surface. 

Sur le même sujet