Lundi 25 mars 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Prix Nobel de la paix décerné à Denis Mukwege et Nadia Murad

Par Sarah Ziaï | Publié le 05/10/2018 à 12:26 | Mis à jour le 05/10/2018 à 12:35
Photo : Denis Mukwege (gauche), Nadia Murad (droite) Crédits : Niklas Elmehed
Murad-mukwege-nobel-paix

Après la médecine, la physique et la chimie, cette semaine de distribution des Prix Nobel atteint aujourd'hui son apogée. En effet, le Prix Nobel de la paix a été annoncé par le Comité Nobel de Norvège. 

 

Le Prix est de ce fait décerné à Denis Mukwege et Nadia Murad.

Denis Mukwege est un médecin gynécologue congolais. Il gère avec son équipe l’hôpital Panzi situé à Bukavu en République Démocratique du Congo. Ainsi, depuis 2008, il a traité avec son équipe des milliers de femmes victimes de violences sexuelles dans le cadre de la guerre civile qui sévit dans le pays et qui a déjà couté la vie à plus de 6 millions de Congolais. Le médecin incarne ainsi un symbole national et international de lutte contre les violences faites aux femmes. Selon lui, autant les hommes que les femmes, les officiers et les soldats, les autorités locales, nationales et internationales ont la responsabilité de combattre ces crimes de guerre. Il a d’ailleurs plusieurs fois condamné l’impunité accordée aux viols dans son pays et la non-action du gouvernement contre ces violences.

 

Nadia Murad, quant à elle, est elle-même une victime de crimes de guerre. Elle est membre de la minorité Yézidi issue du Nord de l’Irak. En 2014, son village est attaqué par l’État Islamique. Elle est alors capturée avec d’autres femmes et fillettes pour être réduite en esclavage. Devenue esclave sexuelle, elle a été victime de nombreux viols ou autres agressions par les membres de l’Etat Islamique. Ces crimes étaient systématiques et utilisés comme arme de guerre contre cette minorité. Après trois mois de captivité, Nadia Murad parvient à s’échapper. Suite à cela, elle a choisi de s’exprimer et de faire connaître au monde entier le sort qu’elle a connu et dont d’autres femmes et fillettes sont encore victimes. Elle devient en 2016, à seulement 23 ans, Ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains.

 

Les deux lauréats sont donc récompensés pour leurs efforts contre les violences faites aux femmes à travers le monde. Ils incarnent, selon le Comité Nobel, la fraternité entre les nations promue par les critères de remise du Prix Alfred Nobel.

 

 

Sarah ZIAI, 5 octobre 2018 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

sarah ziaï

Sarah Ziaï

Avide de découvertes, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la Suède ! Grande passionnée de cinéma, fervente croyante que l’on peut trouver la lumière dans les salles obscures, je suis toujours en veille sur les actualités culturelles diverses et variées
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

1011 dim 07/10/2018 - 10:00

Plasticienne française, je dédie mon oeuvre "Noli me tangere" à Nadia Murad et Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Une oeuvre pudique sur l’inviolabilité du corps de la femme : https://1011-art.blogspot.fr/p/noli-me-tangere.html Elle fait écho à une série sur les mutilations sexuelles intitulée « Infibulation ». Quand l'art permet de parler de la barbarie des Mutilations Génitales Féminines. A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/blog-page.html

Répondre

Que faire à Stockholm ?

AGENDA DU WEEK-END

Bières, jardinage, poésie et bandy, le printemps s’installe ce weekend

Alors que les jours rallongent, et les températures remontent doucement Stockholm s'apprête à accueillir le printemps. Profitez donc de ce weekend printanier et partez à la découverte d'un sport...

Vivre à Stockholm

SOCIÉTÉ

20 mots et expressions pour accueillir le printemps à Stockholm

Depuis le 20 mars, le printemps est officiellement là. En Suède cette saison de transition voit la neige se retirer et les jours rallonger. Si le soleil s’impose peu à peu on n’est jamais à l’abri ...

Expat Mag

Athènes Appercu
LITTERATURE

Raphaël Jérusalmy sauve Mozart

De passage à Athènes, Raphaël Jérusalmy a présenté son roman Sauver Mozart. L'occasion pour le Petit Journal d'écouter cet ancien agent des services secrets israéliens, aujourd'hui libraire à Tel-Aviv

Sur le même sujet