Dimanche 18 novembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Suède toujours dans l’impasse plus d’un mois après les élections

Par Sarah Chabane | Publié le 15/10/2018 à 06:30 | Mis à jour le 15/10/2018 à 08:41
Photo : Riksdagen, le Parlement suédois à Stockholm - Photo : Melker Dahlstrand/imagebank.sweden.se
Parlement Suède Riksdag

 

Plus d'un mois après les élections générales du 09 septembre, la Suède n'a toujours pas de Gouvernement, et Ulf Kristersson qui était en charge de proposer une solution a jeté l'éponge. Eclairage sur la situation actuelle.

 

Petit récapitulatif de la situation depuis le 09 septembre :
Depuis les élections la Suède est divisée et aucune majorité ne s’est dégagée au Parlement. Les deux grandes coalitions ne sont séparées que d’un siège. Le bloc de centre gauche composé du Parti social démocrate, du parti de gauche et des Verts a obtenu 144 sièges. Alors que l’Alliance de centre droit composée des Libéraux, des Modérés, des Chrétiens démocrates et du parti du Centre compte 143 député.e.s au Riksdag. Le parti d’extrême droite Sverigedemokraterna est la troisième force du pays avec 62 mandats.

Sans majorité claire il est difficile pour les différents partis de s’accorder sur la formation d’un gouvernement sans compromis.
 

Ulf Kristersson abandonne

Le 02 octobre, le Porte parole du Parlement a chargé Ulf Kristersson leader du parti de centre droit Moderaterna de composer un nouveau gouvernement, après que le Parlement ait démis le Premier Ministre Stefan Löfven. Kristersson avait deux semaines et donc jusqu’à ce mardi pour faire part à Andreas Norlén de ses avancées.

Mais dès hier, le leader de Moderaterna a demandé à le rencontrer pour lui annoncer qu’il jetait l’éponge. Kristersson avait proposé de mettre en place un gouvernement d’Alliance de centre droit à tout prix ce qu’il appelle la “solution 3-2-1”. C’est à dire que le gouvernement pourrait être composé d’un seul, deux ou trois partis de l’Alliance en plus de Moderaterna si cela était nécessaire pour mettre en place leur agenda.

Annie Lööf à la tête de Centerpartiet (le parti du centre) et Jan Björklund leader de Liberalerna (les Libéraux) ont tout deux dit non à la proposition de Kristersson. Les deux leaders ne voulant pas d’un gouvernement de droite conservateur composé de Moderaterna et de Kristdemokraterna. Ebba Busch Thor (leader du parti Chrétien démocrate) avait elle approuvé la solution de Kristersson.


 

Alliance suède politique Ulf Kristersson
Les leaders des partis de l'Alliance, à gauche : Ulf Kristersson, à droite de haut en bas : Ebba Busch Thor, Jan Björklund, Annie Lööf - Photo : Killing Art photography et Région Gotland. 


Ainsi, à l’heure actuelle les conditions pour un gouvernement mené par l’Alliance de centre-droit ne sont pas réunies. Ulf Kristersson considère qu’il a épuisé toutes les solutions qu’il envisageait et même s’il garde toujours en tête le fait de pouvoir devenir Premier Ministre il reconnaît son échec. L’Alliance est donc dans une situation compliquée et elle aura besoin d’autres alliés pour pouvoir construire un gouvernement.

Andreas Norlén va donc devoir trouver quelqu’un d’autre pour accomplir cette mission compliquée et certains pensent que Stefan Löfven pourrait être le prochain en lice. Dès aujourd’hui le porte parole s’entretiendra avec les leaders des différents partis. Pour rappel, ces derniers ont droit à quatre tentatives pour se mettre d’accord sur la composition du nouveau gouvernement. En cas de quatre refus du Riksdag, de nouvelles élections seront organisées.

Cette situation d’instabilité pourrait donc encore durer quelques temps, et certains se frottent les mains notamment Jimmie Åkesson, leader du parti d’extrême droite Sverigedemokraterna, qui présage que si aucun des partis n’accepte de négocier avec lui alors la Suède devra voter à nouveau.


Sarah Chabane, 15 octobre 2018

Nous vous recommandons

Untitled design (3)

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGENDA DU WEEK-END

Que faire ce week-end à Stockholm ? 16 au 18 novembre

Une journée de débats, un vernissage, une fête des lumières ou l’ouverture des premiers marchés de Noël, une fois de plus vous aurez beaucoup de choix pour occuper ce week-end de novembre...

Communauté

PORTRAIT

Portrait : Journal d’un artiste français à Stockholm

Au bord du l'eau dans un charmant appartement au sud de Kungsholmen, se trouve l’atelier d’Alex, artiste français installé à Stockholm depuis près de deux ans. Le Petit Journal Stockholm l’a rencontré

Vivre à Stockholm

SOCIÉTÉ

Stockholm dit non à l’Apple Store

La municipalité de Stockholm a décidé de stopper deux projets architecturaux controversés. Elle remet également en question la candidature de la ville au Jeux Olympiques d’hiver de 2026.

Sur le même sujet