Lundi 21 juin 2021
Stockholm
Stockholm

La Suède continue de vacciner avec Astra Zeneca

Par Fabienne Roy | Publié le 16/03/2021 à 06:30 | Mis à jour le 16/03/2021 à 23:29
suède vaccin Astra Zeneca

Une douzaine de pays ont suspendu par précaution l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca.

 

C’est, entre autres le cas de la France, l'Italie et l’Allemagne, et ce en raison de préoccupations concernant les effets secondaires. Les pays vont donc à l'encontre de la recommandation de l'OMS de poursuivre la vaccination.

 

Le président français Emmanuel Macron a décidé le lundi 15 mars de « suspendre par précaution » l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, en attendant un avis de l’Agence européenne des médicaments (AEM).

 

Le Danemark a été le premier pays à suspendre le 11 mars l'utilisation du vaccin AstraZeneca par mesure de précaution face aux craintes de caillots sanguins chez les personnes vaccinées. L'agence de santé danoise a déclaré avoir vu des symptômes «très inhabituels» chez un patient de 60 ans recevant le vaccin AstraZeneca, qui est décédé plus tard.

 

L'Islande et la Norvège ont suivi le même jour, suspendant temporairement l'utilisation de toute leur réserve de vaccin en invoquant des préoccupations similaires.

 

Samedi, les responsables de santé norvégiens ont signalé trois autres cas de caillots sanguins ou d'hémorragies cérébrales chez des personnes plus jeunes ayant reçu le vaccin, mais ont déclaré qu'ils ne pouvaient pas certifier le lien avec le celui-ci.

 

Le lendemain, l'Irlande et les Pays-Bas ont rejoint la liste des pays reportant temporairement l'utilisation du vaccin après avoir enregistré dix cas «d'effets secondaires indésirables notables» suite à l'administration du vaccin AstraZeneca.

 

La Suède a cependant déclaré qu'elle n'interromprait pas le déploiement du vaccin AstraZeneca. Les autorités suédoises ont fait valoir que les données ne montrent actuellement aucun lien. Au Royaume-Uni, le premier ministre, Boris Johnson continue de défendre le vaccin, affirmant qu'il est sans danger.

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé lundi de continuer à vacciner avec le produit d’AstraZeneca, avant la réunion mardi de son groupe d’experts pour étudier la sûreté du vaccin.

 

Pour ne rien rater de l’actu Suédoiseabonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Fabienne ROY

Fabienne Roy

Directrice de la publication de l’Edition lepetitjournal.com de Stockholm. Passionnée par la Suède, aventurière et experte en Ressources Humaines, elle rejoint l´équipe en 2017.
0 Commentaire (s)Réagir