Elections du 11 septembre 2022 en Suède 

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 08/09/2022 à 06:00 | Mis à jour le 17/09/2022 à 10:08
Photo : Credits: Mona Loose/imagebank.sweden.se
elections législatives suede 11 septembre

Le 11 septembre auront lieu en Suède les élections pour le renouvellement du Parlement, le Riksdag. Les villes sont couvertes d'affiches électorales. A chaque coin de rue vous risquez de vous faire arrêter pour discuter des programmes, ou plutôt pour écouter les programmes... excellent exercice de suédois.

 

Mais pourquoi vote-t-on le 11 septembre ?

Les élections suédoises ont toujours lieu le deuxième dimanche de septembre tous les quatre ans.

On va voter pour les législatives, les régionales et les municipales, et pour ces deux dernières, les citoyens européens résidant en Suède, pourront également se rendre aux urnes.

 

Les élections en Suède: comment ça marche?

La Suède est divisée en 29 circonscriptions et les 349 sièges de députés sont répartis entre les 29 circonscriptions au scrutin uninominal à la proportionnelle : vote de liste et les sièges sont répartis au prorata du pourcentage de suffrages obtenus.

 

Pour qu'un parti ait des sièges au Riksdag, le parlement suédois, il doit obtenir au moins 4% au niveau national et 12% au sein de la circonscription.

 

Élection régionale

Pour les élections au niveau Régionale, la Suède compte 21 régions, les Landsting, divisées en circonscriptions. On va voter pour les différents conseils régionaux, dont le nombre de membres varie selon la taille de la région, 150 pour celui de Stockholm. Le système de santé et les transports publics sont gérés au niveau régional, et l'essentiel de la campagne électorale porte sur ces deux points.

 

Élection au niveau local

Au niveau local, 290 municipalités vont voter. Là aussi le nombre d'élus sera proportionnel à la taille de la commune, à Stockholm 101 membres seront élus pour le conseil municipal. Missions principales des communes : éducation, questions liées au logement et aux personnes âgées.

 

Panorama des différents partis : 

Parti social-démocrate (symbolisé par un S ; Socialdemokraterna en suédois) est le parti le plus représenté au Parlement, avec 100 sièges sur un total de 349, et est également le parti de la Première ministre sortante Magdalena Andersson actuellement en charge d'un gouvernement minoritaire.

 

Le Parti modéré (M; Moderaterna) est le deuxième plus grand parti du Riksdag avec 70 sièges et actuellement dans l'opposition, mais il fait partie de la coalition informelle "Modérés-Chrétiens-Démocrates-Libéraux" (M-KD-L). Il a été au pouvoir de 2006 à 2014 avec Frederik Reinfeldet. Aujourd'hui il est dirigé par Ulf Kristersson.

 

Les démocrates suédois, (SD ; Sverigedemokraterna) est le troisième parti du Riksdag, avec un groupe parlementaire de 62 sièges et est actuellement dans l'opposition. Lors des élections de 2018, le parti a gagné 13 sièges supplémentaires par rapport aux élections de 2014 et son chef est Jimmie Åkesson.

 

Le Parti du centre (C ; Centerpartiet) se classe au quatrième rang en termes de nombre d'élus au Parlement, atteignant 31 sièges. Il a fait partie du gouvernement Reinfeldt de 2006 à 2014, il est aujourd'hui dirigé par Annie Lööf. Le Parti se trouve actuellement dans une condition politique particulière définie comme un "soutien extérieur passif" à l'actuel gouvernement, une position qui permet à ce dernier de ne pas tomber, bien qu'il n'ait pas les effectifs pour gouverner seul comme il le fait actuellement : il y a plutôt une majorité en faveur du gouvernement et il y a une non-majorité explicite contre ce dernier. Ce mécanisme est appelé parlementarisme négatif et est une caractéristique unique du système politique suédois.

 

Le Parti de gauche (V ; Vänsterpartiet) est le cinquième plus grand parti au parlement, avec 27 sièges. Son chef actuel est Nooshi Dadgostar, comme le Parti du centre, il soutient le gouvernement de l'extérieur (et passivement).

 

Les chrétiens-démocrates (KD ; Kristdemokraterna) guidés par Ebba Busch Thor, se placent à la sixième place en nombre de sièges au Parlement, avec 22. Selon les estimations de vote, le parti pourrait avoir du mal à dépasser le seuil requis lors des prochaines élections, ils sont actuellement dans l'opposition et font partie de la coalition informelle "M-KD-L".

 

Les libéraux (L; Liberalerna) occupent la septième place en nombre de sièges au Riksdag, 19. Les libéraux, comme le Parti du centre, ont fait partie du gouvernement Reinfeldt jusqu'en 2014. Le parti est dirigé par Johan Perhson et fait partie de la coalition informelle M-KD-L .

 

Le Parti Vert (MP ; Miljöpartiet) est le huitième plus grand parti au Parlement, avec 16 sièges. Ils faisaient partie de la coalition au pouvoir jusqu'en novembre 2021, mais suite à la crise gouvernementale dans la formation du gouvernement Andersson ( La première ministre avait été  nommée et  avait démissionné  sept heures après  pour être élue  de nouveau 5 jours plus tard) est passé  au soutien extérieur, mais  actif, puisque le parti soutient les sociaux-démocrates au gouvernement activement en votant pour eux. Les deux chefs de parti sont Marta Senevi et Per Bolund.

 

Alors rendez-vous aux urnes ce dimanche 11 septembre. Vous avez également la possibilité de voter en avance dans un centre de vote de votre commune. Toutes les indications se trouvent dans le courrier envoyé avec votre carte de vote "Röstkort". 

Giulietta Saconney

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Stockholm !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale