Jeudi 21 octobre 2021
TEST: 2289

LA CHRONIQUE SUÉDOISE D’ANNIE – Les comédies françaises sont-elles des « ordures » ?

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 06/03/2016 à 23:30 | Mis à jour le 21/05/2016 à 19:52

 

C'est suite à plusieurs années passées à l'étranger et un retour récent en Suède qu'Annie Sturesson nous propose de redécouvrir son pays natal au détour de plusieurs sujets auxquels elle se frotte au quotidien. Dans ce second article, elle s'intéresse à des classiques de la comédie française, et ce n'est pas de tout repos? 

[Note de la rédaction : le texte a volontairement été laissé tel quel pour respecter les propos d'Annie, dont le français est de grande qualité]

 

« J'adore le cinéma français, as-tu un bon film à me conseiller ?

- As-tu entendu parler du film Le père Noël est une ordure ? C'est une des meilleurs comédies françaises, il faut forcément le voir ! » 

Le lendemain de cette conversation et de ma déclaration publique sur ma  passion des films français, je suis bien installée sur mon canapé pour une soirée cinéma. Je suis trop contente d'avoir trouvé le film que mon ami m'avait recommandé. Le double but de la soirée est d'entrainer mon français ainsi que de me divertir. Dès la première scène, je sais que c'est mal parti. Un homme habillé comme un père de Noël dans uncentre commercial insulte des clients et se fait chasser. Les personnages du film sont tous exagérés et les scènes sont plutôt bêtes voir gênantes. En plus, je ne comprends pas ce qu'ils disent. L'accent et l'argot me donnent des maux de tête. J'ai envie d'éteindre la télé mais je m'arrête : c'est quand même un film classique. Sûrement, il va s'améliorer, non ? Mais au contraire les choses s'aggravent et les scènes sont de pire en pire. 

Pour ceux qui n'ont pas vu le film, il s'agit du bureau SOS Détresse Amitié, un genre de permanence téléphonique parisienne. C'est le soir de Noël et au cours de la soirée, des personnages bizarres passent au bureau, y compris un travesti homosexuel désespéré, un voisin bulgare qui propose des spécialités gastronomiques immangeables et un père de Noël délinquant et agressif. En plus, la patronne du bureau est coincée dans l'ascenseur à deux reprises. Le ton du film passe entre humour enfantin et un humeur noir. Au moment où le pauvre dépanneur de l'ascenseur meurt malencontreusement d'un coup de fusil, j'en ai eu assez. J'éteins la télé et je suis prête à mettre fin à ma relation avec les films français.

Quelques jours plus tard, je revois mon ami français et d'une manière plus au moins diplomatique, je lui fais comprendre que le film n'a pas été à mon goût. Il m'explique que Le père Noël est une ordure fait partie des films de la troupe de théâtre de Splendide. La troupe est connue pour une série de films, Les Bronzés, des comédies sur des familles qui partent en vacances. La copine suédoise de mon ami ajoute que ces films sont la version originale des films suédois Sällskapsresan de Lasse Åberg. Ah bon ? Sällskapsresan, un des films suédois les plus populaires est-il un plagiat ?

En effet, d'après des sites internet, c'est un secret ouvert que les deux premiers films Sällskapresorna sont des plagiats. Au moins, il n'y a pas de doute que les films se ressemblent beaucoup.  Dans Les Bronzés (1978), un groupe de familles partent en vacances en Côte d'Ivoire alors que dans Sällskapsresan (1980), les familles séjournent aux Iles Canaries. Le deuxième film, Les Bronzés font du ski (1979) a lieu à Val d'Isère alors que dans Sällskapsresan 2 (1985), il s'agit d'un village de ski en Suisse. 

            

Même si les Sällskapsresorna sont loin d'être des chefs d'?uvres au niveau des films d'Ingmar Bergman, ils font toutefois partie des films classiques suédois. Les films se moquent des coutumes suédoises et de la culture populaire contemporaine en jouant sur des clichés. Toutefois, afin de bien apprécier ces films il faut être en mesure de déchiffrer le contexte culturel suédois. En effet, si je conseillais à un Français de regarder Sällskapsresorna, il risquerait de revivre mon expérience affreux avec Le père Noël est une ordure. J'espère bien que Lasse Åberg ne décidera pas de plagier ce dernier?

Cela dit, la prochaine fois que je demande des conseils sur des films français, je vais bien préciser que j'aime bien les drames français et pas les comédies !

 

Retrouvez la première chronique d'Annie ici.

Annie STURESSON lepetitjournal.com/stockholm Lundi 7 mars 2016

0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Stockholm ?

CINÉ

Cinéma : Concours !

Chaque mardi, le cinéma Zita Folkets Bio projette un film francophone, dans le cadre des Franska Tisdagar, partenariat entre le cinéma, l’Institut français de Suède et l’association Franska Filmfestiv

Sur le même sujet