Suède : Démission de la première Ministre Magdalena Andersson

Par Fabienne Roy | Publié le 14/09/2022 à 17:35 | Mis à jour le 15/09/2022 à 11:28
Photo : Capture d'écran SVT
Démission de la première Ministre Magdalena Andersson

Épilogue, après trois jours de suspense, suite aux élections législatives du 11 septembre. La Suède s'apprête à changer de gouvernement après huit ans aux commandes des sociaux-démocrates. Les résultats définitifs donnent une légère avance au bloc de droite et d'extrême droite mené par le conservateur Ulf Kristersson, provoquant ainsi la démission de l´actuelle première Ministre Magdalena Andersson.

 

Au parlement suédois, le bloc de droite (Extrême droite, Modérés, chrétiens-démocrates et libéraux) obtient donc 176 sièges dont 73 pour SD, contre 173 pour le bloc de gauche (Sociaux-démocrates, Parti de gauche, Verts et Parti du centre) mené par Magdalena Andersson.

 

Election suede septembre 2022
Sources: SVT Chiffres du 14 Septembre 2022 à 21h47

 

Magdalena Andersson (S) première femme a voir pris les fonctions de Première ministre en Suède en Novembre dernier était ainsi devenue la 34e ministre suédoise en poste. Après les résultats des élections ce mercredi, elle a annoncé sa démission.

 

Demain, je demanderai ma destitution en tant que Premier ministre, a déclaré Andersson lors d'une conférence de presse mercredi soir.

En attendant la nomination d'un nouveau gouvernement, Magdalena Andersson dirigera un gouvernement de transition conformément aux dispositions de la constitution.

 

J'agirai également pour un changement ordonné de gouvernement. Pour moi, c'est une question de respect pour le peuple suédois et pour la démocratie suédoise. Il est également important que la Suède puisse mettre en place un nouveau gouvernement le plus rapidement possible, compte tenu de la guerre sur un territoire proche, de la crise économique et de la gravité de la situation, a déclaré Andersson.

La porte d'Andersson reste ouverte

Elle a rajouté que s'il s'avère que la base voulue par Ulf Kristersson ne tient pas, alors bien sûr "ma porte est ouverte. Nous, sociaux-démocrates, sommes prêts à coopérer avec tous ceux qui veulent faire partie de la solution aux problèmes auxquels la Suède est confrontée."

Les sociaux-démocrates vont maintenant analyser la campagne électorale du parti.

 

 Il y a certainement beaucoup à apprendre, dit Andersson.

 

 

Sur le même sujet
Fabienne ROY

Fabienne Roy

Directrice de la publication de l’Edition lepetitjournal.com de Stockholm. Passionnée par la Suède, aventurière et experte en Ressources Humaines, elle rejoint l´équipe en 2017.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

DeutschlandÖsterreich jeu 15/09/2022 - 09:15

Bon de savoir que l´extrème droite a aidé la droite suédoise.Comme il est le parti le plus important de la droite,c´est à lui de former le nouveau gouvernement et non aux conservateurs.Si c´était la gauche qui avait remporté l´élection,les Sociaux démocrates auraient nommé le premier ministre.Donc pour moi,c´est Jimmy Åkesson qui doit être premier ministre.Son parti a le plus grand nombre de députés,pour la droite.Vive Jimmy Åkesson.Pourquoi dit-on que c´est Ulf Kristersson qui serait premier ministre ? Son parti est moins important que Sverigesdemokraterna.

Es ist nicht demokratisk.Es ist nicht akzeptabel für mich,ein deutsch-französischer Bürger

Répondre

Soutenez la rédaction Stockholm !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale