Jeudi 21 juin 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Greenpeace : Sortez vos mouchoirs pour la forêt boréale

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 03/10/2017 à 05:00 | Mis à jour le 04/10/2017 à 12:16
Photo : @tous droits réservés
Déforestation

Un rapport de Greenpeace, publié mercredi 27 septembre, inquiète tous les amis de la nature et plus particulièrement les Scandinaves. Ce rapport dénonce le déboisement massif des forêts situées au nord de la Finlande, de la Suède et de la Russie par la société suédoise Essity, fabricant mondial de mouchoirs, papier toilette et autres papiers jetables.
 

Un rapport incendiaire

Le rapport montre que plusieurs des fournisseurs d’Essity menacent la forêt considérée comme zone protégée, détruisent l’habitat d’espèces protégées et ne respectent pas les droits des Sames. Le rapport a été déposé par Greenpeace mercredi matin, 27 septembre, au siège d’Essity à Stockholm. Lina Burnelius, la responsable des questions relatives à la forêt à Greenpeace Suède dénonce : « Essity est l’un des plus grands producteurs de papier toilette et autres papiers jetables, mais ils n’ont pas utilisé leur position de leader pour protéger la forêt boréale ». L’organisation exige que Essity fasse le tri parmi ses fournisseurs et s’assure qu’aucune d’entre eux ne détruise la forêt boréale. « Nous avons eu des réunions répétées avec Essity, mais l’entreprise n'a pas encore démontré qu’elle faisait pression sur ses fournisseurs. Les produits d'Essity sont vendus aux quatre coins du monde, et nous allons maintenant permettre aux partisans de Greenpeace à travers le monde d'augmenter la pression sur Essity pour agir », explique Lina Burnelius. « Je suis convaincue qu'Essity peut inverser la tendance et montrer que les entreprises en Suède peuvent être précurseurs dans la protection de la vie en forêt », ajoute-t-elle.

Crédit photo : Essity

La réponse de Essity

Kersti Strandqvist, vice-présidente directeur de la durabilité chez Essity a répondu dès le lendemain à l’attaque de l’association militante : « Nous respectons l'engagement de Greenpeace envers la gestion durable de la forêt. Essity pose les exigences les plus élevées possibles sur ses fournisseurs. Nous respectons les normes FSC, les plus hautes et les plus respectées au monde, et nous demandons à tous nos fournisseurs de faire de même. Greenpeace estime que la norme FSC est insuffisante à tous égards. Des discussions sont déjà en cours au sein de FSC, impliquant des intervenants comme Greenpeace et nous-même, pour étudier les possibilités de renforcer les normes existantes. Pendant ce temps, nous continuons à suivre les recommandations du FSC ».

 

Les normes FSC

FSC (Forest Stewardship Council) est une organisation mondiale dédiée à la promotion de la gestion responsable des forêts dans le monde entier. En sont membres des organisations écologistes et humanitaires (Greenpeace, WWF, etc.), des communautés indigènes, des propriétaires forestiers, des industriels de la filière bois, des acteurs de la grande distribution, des chercheurs et des techniciens, des organismes de certification, des citoyens et tous ceux qui partagent les objectifs de l'organisation.Ensemble, ils définissent les meilleures pratiques forestières permettant de traiter les questions sociales et environnementales. Le consensus des membres fixe les principes et critères du FSC – les normes de gestion forestière les plus exigeantes. Tous œuvrent pour que la gestion forestière soit écologiquement appropriée, socialement bénéfique et économiquement viable.

Label FSC

 

Anne Donguy (lepetitjournal.com/stockholm), 3 octobre 2017

 

 

 

 

 

 

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

EDUCATION

Et si demain, j'enseignais en Suède ?

De nombreuses familles françaises sont expatriées à l'étranger. Or, qui dit familles dit aussi enfants... Mais comment les professeurs dans les écoles françaises à l'étranger vivent leur expat...