Jeudi 23 septembre 2021
TEST: 2289

INSTITUT SUÉDOIS DE PARIS — « Une maison ouverte à tous »

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 17/05/2016 à 21:35 | Mis à jour le 19/05/2016 à 13:21

Lepetitjournal.com/stockholm a rencontré Mats Widbom, directeur de l'Institut suédois, centre culturel situé au c?ur du Marais auquel nous consacrons une série d'articles. L'occasion de faire le point sur la politique culturelle de l'institution, au plus près des préoccupations européennes actuelles.

Directeur de l'Institut depuis 2012, Mats Widbom partage son emploi du temps entre ses fonctions et son poste de conseiller culturel de l'Ambassade de Suède en France. Lui qui avait occupé une fonction similaire à l'Ambassade de Suède à Washington de 2006 à 2010 a fait une grande partie de sa carrière dans la culture. Avant de venir à Paris, il occupait le poste de directeur du Musée des Cultures du Monde à Göteborg. Architecte de formation, il a largement participé aux domaines de l'architecture, du design et du développement urbain lors du projet « Stockholm, Capitale européenne de la culture » en 1998. Mats Widbom a également été directeur artistique au Centre national des expositions itinérantes à Stockholm, et a été très engagé dans le développement international des musées. Il a ainsi, pendant six ans, présidé le Comité national suédois du ICOM, le Conseil international des Musées.

Un pont entre la Suède, Paris et l'Europe

Accompagné d'une équipe de spécialistes, Mats Widbom propose au sein de l'Institut suédois des programmations annuelles thématiques, véritables signatures de ce lieu qui met en valeur les engagements de la Suède à travers la culture.

L'endroit, menacé de fermeture en 2009, « se porte bien », assure son directeur. Il s'ouvre à un public assez jeune, notamment à travers la diversification de ses événements : expositions, fêtes traditionnelles, partenariats culturels avec des théâtres, festivals et d'autres instituts culturels scandinaves, bibliothèque estivale, Café suédois? Ce sont ainsi plus de 100 000 personnes qui fréquentent chaque année cet ancien hôtel particulier. Promoteur de la langue et de la culture suédoise, l'Institut suédois propose aussi des « cours de suédois de différents niveaux suivis par près de 400 élèves », se félicite Mats Widbom.

C'est bien le souhait de la direction que de proposer un lieu très ouvert avec des activités destinées à tous types de publics. « Nous participons à des groupes de travail avec le Ministère de la culture, avec la Mairie de Paris, avec les 53 autres centres culturels étrangers à Paris, avec les autres centres culturels en Europe ainsi qu'avec les acteurs locaux de la culture », insiste Mats Widbom. L'Institut suédois tient ainsi à son ancrage européen mais s'inscrit largement dans la vie culturelle parisienne. En août, il participera, par exemple, à l'inauguration des Halles rénovées. Au-delà de l'agglomération parisienne, l'Institut se fait chaque année partenaire d'événements et s'attache à la représentation de la Suède dans toute la France : Nuit de la littérature, Festival Les Boréales de Caen, Festival de la bande dessinée à Angoulême, Festival de jazz Automne nordique, Festival de Cannes? Seul institut culturel suédois ouvert au public dans le monde, l'Hôtel de Marle cultive avec brio les relations franco-suédoises.

Une programmation estivale proche de l'actualité

Le printemps et l'été 2016 sont en partie consacrés à une programmation engagée pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

Depuis le 12 mai, une exposition est consacrée à l'?uvre de la célèbre auteure suédoise de BD Liv Strömquist, qui excelle dans la reproduction humoristique des questions de genre. « Une icône », souligne Mats Widbom : entre analyses scientifiques et humour parfois cinglant, l'artiste s'amuse des rapports de couples et fait de ses ?uvres de véritables plaidoyers féministes. L'exposition Le Divan de Liv présente des extraits de bandes dessinées, des détournements d'?uvres d'art célèbres et une galerie de portraits.

Après cette introduction militante, l'Institut suédois proposera « une série d'événements et d'expositions consacrés à l'égalité entre les hommes et les femmes ou mettant en valeur des artistes femmes ». Les artistes Sara & Samantha  seront conviées, bientôt suivies de l'icône du hip-hop Gnu??i pour la fête de la Saint-Jean, le 21 juin prochain. Cet été, c'est une exposition littéraire qui sera proposée, Filles intrépides et garçons tendres, destinée autant aux adultes qu'aux enfants, et visant à sensibiliser le public aux rôles traditionnels des femmes et des hommes à travers des personnages cultes de bandes dessinées.

La programmation reste bien ancrée dans l'actualité parisienne et européenne : en marge de l'Euro de football, l'Institut suédois sera partenaire d'événements et tiendra un pavillon sur les berges de la Seine, mettant notamment en valeur les arts de rue.

 

Informations pratiques

Retrouvez ici l'agenda complet de l'Institut suédois

Adresse : 11 rue Payenne, Paris 3e arrondissement (métro Saint-Paul, ligne 1)

Horaires : l'Institut et le café sont ouverts du mardi au dimanche, de 12h à 18h 

Retrouvez notre premier article sur l'Institut suédois de Paris ici.

 

 Crédits photos : Liv Strömquist, Mat Widbom, Julien Bourgeois

Mathilde LELIÈVRE lepetitjournal.com/stockholm Mercredi 18 mai 2016 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet