TEST: 2288

Singapour au G20 de Buenos Aires

Par Laetitia Person | Publié le 02/12/2018 à 14:30 | Mis à jour le 02/12/2018 à 14:30
Photo : @Facebook
G20, Chefs d'Etat, Buenos Aires, Argentine, Singapour

Invité à participer aux réunions du G20 et au sommet de Buenos Aires, Singapour était représenté par son Premier ministre Lee Hsien Loong du 30 novembre au 1er décembre.

 

Le sommet qui s’est achevé samedi 1er décembre a sans doute été l'un des plus tendus de l’histoire du G20, depuis sa création en 2008. Alors que les Européens souhaitaient faire bloc, les discussions se sont jouées en grande partie autour du quatuor composé de Donald Trump, Vladimir Poutine, Mohammed Ben Salmane (MBS) et Xi Jinping. En effet, en principe consacré aux défis auxquels l’économie mondiale est confrontée et aux politiques visant à promouvoir une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive, le sommet a été perturbé par un regain de tension en Ukraine après l’arraisonnement de trois navires de la marine ukrainienne en mer Noire par les garde-côtes russes. Quant au prince héritier saoudien, il a vu sa réputation de réformateur ternie par l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en octobre dernier. Donald Trump a également imposé sa propre vision des choses en signant un accord commercial, arraché à ses voisins canadiens et mexicains, alors que le sommet prône le multilatéralisme. Assombries depuis les cérémonies du 11-Novembre au cours desquelles Emmanuel Macron a proposé de créer une armée européenne, jugée « insultante » par le dirigeant américain, les relations entre les deux hommes ne se sont pas redressées.

 

Promotion du commerce bilatéral entre Singapour et l’Argentine

En tant que président de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2018, le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong avait été invité à participer aux discussions par le président argentin Mauricio Macri. Les relations économiques entre Singapour et l’Argentine se sont développées progressivement, les flux d’investissement bilatéraux atteignant près de 600 millions de dollars singapouriens en 2016 ; le commerce et les services représentant, quant à eux, plus de 200 millions de dollars singapouriens. Le 29 novembre, en marge du sommet, les deux chefs d’État se sont rencontrés pour évoquer une meilleure promotion de la coopération commerciale bilatérale. Ensemble, ils ont affirmé la nécessité de déployer de nouvelles conventions sur l’économie pour soutenir l’augmentation des échanges commerciaux entre le G20 et l’ASEAN. Ils se sont également engagés à achever le processus de négociations sur la protection des investissements.

 

Représentant un marché d’environ 295 millions de personnes, le Marché commun de l’Amérique du Sud (MERCOSUR) s’est invité aux débats. Les deux dirigeants ont affirmé leur volonté de finaliser l’accord de libre-échange entre le MERCOSUR et Singapour, entamé en juillet dernier. Cet accord vise à renforcer les relations entre l’union douanière sud-américaine et l’Asie. Mauricio Macri a également demandé aux entreprises singapouriennes de participer à l’exploitation des opportunités d’investissement en Argentine, notamment l’exploitation de lithium et la construction des infrastructures dans le port de Buenos Aires.

 

Sur le même sujet
Laetitia Person

Laetitia Person

Diplômée en droit, Laetitia conçoit des stratégies éditoriales et contribue à la production de contenus en free lance depuis 2011. Elle se passionne pour la course à pied.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale