Mercredi 20 février 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Projet d’extension du Botanic Gardens

Par Emmanuel-Pierre Hébé | Publié le 13/01/2019 à 14:00 | Mis à jour le 14/01/2019 à 10:14
Photo : @Emmanuel-Pierre Hébé
Projet d'extension, Extension, Botanic Gardens, Gallop, Singapour

Depuis sa création en 1859, le Botanic Gardens a déjà quadruplé sa taille originelle. À l’occasion des 160 ans de ce jardin, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le National Parks Board (NParks) a dévoilé un nouveau projet d’extension de 8 hectares. Baptisé Gallop, il portera la superficie totale à 82 hectares.

 

Cette extension comprendra un nouvel arboretum composé d’arbres géants, dont certaines essences de bois précieux, et d’autres menacés par la déforestation dans leur région d’origine. Il y aura aussi un pont suspendu, une aire de jeu pour les enfants, inspirée de la nature, où leur sens de l’exploration sera stimulé. Deux bungalows datant de l’ère coloniale abriteront, pour le premier, une exposition permanente sur les espèces abritées dans le jardin, et pour le second, une galerie d’art.

 

Cette extension devait voir le jour initialement en 2018. Cependant, pour mieux étudier son impact sur l’environnement et les nuisances sonores potentielles pour le voisinage, elle ne sera ouverte au public qu’à la fin de cette année. Les responsables du Botanic Gardens ont néanmoins décidé, pour célébrer l’anniversaire du jardin, d’organiser tout au long de l’année des concerts, des spectacles, des visites guidées et des ateliers.

 

Nous vous recommandons

Emmanuel-Pierre Hébé

Emmanuel-Pierre Hébé

Consultant en cybersécurité, Emmanuel-Pierre consacre ses loisirs à la course à pied et au trail. Passionné de nouvelles technologies depuis tout petit, il aime également découvrir de bonnes adresses culinaires.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

Européennes - Inscrivez-vous sur une liste électorale avant le 31 mars

Depuis le 1er janvier 2019, le répertoire électoral unique (REU) est entré en vigueur. Les Français résidant à l’étranger ne peuvent plus être inscrits à la fois sur une liste électorale consulaire et