Lundi 23 avril 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENVIRONNEMENT – Boracay, ile paradisiaque, fermée au tourisme

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 05/04/2018 à 08:48 | Mis à jour le 05/04/2018 à 09:14
boracay; fermeture ile; Philippines

 

Aux Philippines, la magnifique ile de  Boracay de seulement 11 km2, située à 300 km au sud de Manilles, fait rêver avec ses plages de sables fins, ses palmiers et son eau translucide … Un peu trop même !

 

A partir du 26 avril 2018, le Président Duterte a décidé la fermeture de l’île au tourisme pour 6 mois. Surexploitée par le tourisme,  les associations ont tiré la sonnette d’alarme.

Depuis quelques semaines, cependant, cette possibilité de fermeture avait pris un autre tournant lorsque le Président Philippin avait blâmé les 500 hôtels, restaurants et autres entreprises touristiques de l’ île, les accusant de déverser les eaux usées directement dans la mer et de les transformer en "fosse d'aisance".

 

Les autorités ont déclaré jeudi que certaines entreprises utilisaient le système de drainage de l'île pour envoyer les eaux usées non traitées dans les eaux turquoises environnantes. Selon le ministère de l'Environnement, 195 entreprises et plus de 4 000 clients résidentiels ne sont pas raccordés aux égouts.

 

Mais quelques semaines après que Duterte se soit attaqué aux entreprises locales, les Philippines ont donné le feu vert pour que le géant du casino Galaxy Entertainment de Macao commence la construction d’un casino et d’un complexe de villégiature de 250 chambres et d'une valeur de 500 millions de dollars.

 

Selon eux, cette décision n’est pas contradictoire. Les autorités ont déclaré qu'elles utiliseraient la fermeture pour construire de nouveaux systèmes d'égouts et de drainage, démolir les structures construites sur les zones humides et poursuivre les fonctionnaires et les hommes d'affaires qui ont violé les lois environnementales.

 

Mais comment fermer une île ?

 

Les résidents seront autorisés à aller et venir, les touristes locaux et étrangers seront bloqués au port de ferry continental à partir du 26 avril. Les aéroports voisins de Caticlan et Kalibo continueront à fonctionner puisqu'ils sont situés sur le continent, mais Philippine Airlines et Cebu Pacific Air ont tous deux confirmé qu'ils offriront des remboursements et des changements de réservation. Cependant, ils ont retenu les détails de la politique de remboursement en attendant que le gouvernement clarifie la fermeture. Une réunion du cabinet prévue pour le 5 avril devrait apporter le mot de la fin.

 

Ce n'est pas la première fois qu'un pays prend des mesures drastiques pour préserver l'environnement d'une île bien-aimée. En 2004, le gouvernement malais a brusquement fermé tous les hôtels de Sipadan, connu pour avoir certains des meilleurs sites de plongée sous-marine au monde. La plongée nocturne a été interdite et, en 2013, le gouvernement a limité le tourisme à 120 permis de visiteurs par jour, qui logent désormais sur des îles environnantes.

 

Bien entendu cette interdiction touristique de 6 mois pour Boracay signifie une perte d’activité considérable pour les entreprises et hôtels vivant du tourisme, du chômage pour les employés… mais apparaît comme une nécessaire prise de conscience d’un tourisme plus responsable.

 

 

 

Sources : Agences de Presse

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir