Jeudi 13 mai 2021
Singapour
Singapour

ENTREPRENDRE A SINGAPOUR- Trio féminin épicé, aromatique et parfumé !

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 05/01/2015 à 11:30 | Mis à jour le 05/01/2015 à 13:33

Cherylynne Mae Clews n'est pas seulement Vice Présidente d'American Express, Global Client Group in Merchant Services, pour la région ASEAN, elle est aussi à la tête de « To Be Calm », la société de bougies parfumées qu'elle a fondée avec son mari Wayde. Delphine Giron Le Martin est la française qui réinvente et sublime le pain d'épice dans notre ville-état; Yen Ling Chong, quant à elle, est journaliste le jour et crée toutes sortes de glaces le reste du temps dans sa crèmerie « Le Petit Prince ». Toutes trois installées à Singapour, voici le récit d'une Australienne, d'une Française et d'une Singapourienne qui conjuguent conjuguent avec talent passion créatrice, amour des trésors de la Nature et dynamisme entrepreneurial.

Offre spéciale à nos lecteurs: Likez et partagez cet article sur Facebook et gagnez des trio sets de bougies To Be Calm et une boite de Carrés Pain d'Epices 4 saveurs.

 

Parlez-nous un peu de vous?

Cherylynne Mae Clews -  j'ai grandi en Australie à Melbourne. A 20 ans on m'a proposé une bourse sportive pour continuer à pratiquer le Netball au sein de l'Australian Institute of Sport de Canberra. C'est là que j'ai rencontré mon mari Wayde, qui y travaillait et qui a eu depuis une fantastique carrière dans le sport. Il est aujourd'hui directeur général de To Be Calm Pte Ltd, un changement de cap radical pour lui ! Ma carrière sportive a été rapidement interrompue par des soucis de santé et je me suis alors investie avec passion chez American Express, une entreprise que j'ai rejointe à 20 ans. J'y ai eu de nombreuses fonctions avant d'endosser mon rôle actuel. Nous avons vécu à Singapour à deux reprises : entre 2002 et 2009 d'abord, avant de nous installer au Qatar pour le travail de mon mari ; nous y sommes restés 3 ans, et je travaillais à distance pour American Express. Nous sommes revenus ici fin 2012, et c'est alors que l'aventure To Be Calm a commencé. Nous avons deux enfants : Liam et Kenzie, de 14 et 10 ans.

DGLMDGLM : je suis originaire du sud-ouest de la France, pays de la gastronomie, des produits du terroir et du "french paradox" - c'est l'endroit ou on mange le plus de gras: foie gras, confit de canard... et c'est la région ou il y a étonnement le moins de problèmes cardiaques ! J'ai été élevée dans une famille qui a toujours pratiqué "l'hédonisme" culinaire. Mes parents m'ont appris à aimer les vrais bons produits : pas de vin de table tous les jours mais plutôt déguster une très bonne bouteille de temps en temps par exemple. Ma maman est un véritable cordon bleu; malgré ses activités professionnelles prenantes, elle a toujours été capable de cuisiner même tard le soir ou en pleine nuit, rien que pour nous faire plaisir et surtout pour nous faire découvrir de nouvelles saveurs. Une autre de ses passions, l'art de la table. A la maison, on ne mange les asperges que dans des assiettes à asperges ; pour le vin c'est pareil : à chaque région son verre : verre à vin de  Bourgogne, verre à vin de Bordeaux, verre à vin d'Alsace! C'est certainement tous ces détails qui m'ont tout naturellement poussée à faire mes études supérieures à l'école hôtelière de Lausanne.

Yen YLC : je viens d'une famille de classe moyenne singapourienne, j'ai un frère et une s?ur. Nous avons toujours vécu dans un 3 pièces, un logement simple mais cozy et chaleureux. J'ai un tempérament plutôt introverti ; enfant, je me mettais facilement à l'écart, j'ai toujours aimé lire, écrire, et dessiner. Aujourd'hui, je suis journaliste correspondante dans le service spectacle pour les tabloïds chinois locaux, sous l'égide du Singapore Press Holdings, la plus grosse entité media locale. Depuis 1998, j'interviewe les célébrités et les artistes du monde entier, comme Leonardo Di Caprio, Orlando Bloom, Ang Lee, Tony Leung....en décembre, j'ai eu la chance de rencontrer mon actrice française préférée, Juliette Binoche lors du Singapore Film Festival. Elle était éblouissante, ce fut un grand moment pour moi !

Racontez-nous la genèse de votre entreprise

Yen Yen Lin Chong : j'ai toujours rêvé d'ouvrir un café - sans doute une quête romantique d'avoir mon petit endroit à moi où je puisse rassembler mes amis - et j'ai eu la chance de tomber sur une boutique sur Somme Road près de Little India en mai dernier. C'est là que j'ai signé mon premier contrat de location. C'est tombé à point et cela a été un saut audacieux dans la mesure où mon associé et moi-même n'avions aucune expérience en F&B !  J'ai aussi toujours été fan du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, depuis ce jour où un ami d'école m'a offert mon premier livre. C'était il y a plus de 20 ans; depuis je collectionne toutes les éditions que je trouve. J'en ai environ 130, je les déniche lors de mes voyages, d'autres m'ont été offerts par des amis qui connaissent ma passion. C'est ainsi que « The Little Prince Café » a ouvert en 2013, devenu depuis « The Little Prince Creamery » dans notre nouvel établissement de Toa Payoh. J'y expose une partie de ma collection de livres. Les clients peuvent venir les consulter, je suis ravie d'accueillir tous les fans du Petit Prince et je vis comme une « mission » de faire découvrir ce merveilleux ouvrage à tous ceux qui ne le connaîtraient pas encore.

CherylynneCMC : j'ai monté To Be Calm Pte Ltd ici à Singapour en août 2013. Je dessine ma propre gamme de bougies, diffuseurs, parfums d'ambiance et produits pour le corps. Je travaille à temps plein, j'ai une famille et je voyage beaucoup, mon rythme est donc assez intense ! J'ai toujours privilégié le temps de qualité avec ma famille et mes amis, et j'aime créer une ambiance de relaxation. Idem quand je voyage ou que je travaille tard dans la nuit, prise par mes conference calls avec New York ou l'Australie. Le parfum a toujours eu une part importante dans ma vie. J'aime les senteurs et il est vital pour moi que ma maison et mon bureau soient imprégnés d'odeurs agréables incarnant l'humeur et l'état d'esprit dans lequel je souhaite être. J'ai reçu des retours très positifs de mon entourage à propos des roll-on que j'apportais systématiquement en réunion. On me complimentait également sur les bougies et les huiles que je faisais brûler dans mon bureau. J'ai d'ailleurs nommé un de mes best-sellers ?Conference Calls ? For When Your Day Never Ends?, elle a des vertus apaisantes et rafraîchissantes avec ses baies blanches et son côté citronné. J'ai aussi ma gamme ?@ Work Series? qui plait beaucoup aux personnes actives qui recherchent un peu de calme. Nous avons aujourd'hui une boutique dans l'adorable marché PasarBella de Turf City à Bukit Timah. Ce marché me rappelle ceux de Melbourne. Nous avons aussi une plateforme de vente en ligne et nous avons ouvert un 2ème point de vente en décembre au Capitol Development près de Raffles City. Mon ambition a toujours été d'offrir une belle expérience à nos clients dans une boutique cozy et relaxante, les séduire par les arômes de nos bougies et de nos diffuseurs et les inviter à transposer cette ambiance chez eux ou dans leurs bureaux.

DGLMDGLM : Carré Pain d'Epices est une marque haut-de-gamme dédiée à l'art de recevoir, un savant mélange de l'art gastronomique à  la  française et de la subtilité de l'art de recevoir asiatique. Pour moi, c'est surtout perpétuer la tradition du pain d'épices, produit "multiculturel" par excellence, idéal pour recevoir à tout moment: à l'heure du thé ou du café, dégusté nature ou avec du beurre salé ; au moment de l'apéritif avec du fromage ou du foie gras ou encore dans les recettes en croûtons, chapelure ou comme base de gâteau? C'est incroyable de voir tout ce que l'on peut faire avec! Mon projet a mis du temps à prendre forme et ce sont les saveurs de l'Inde qui m'ont aidée à réaliser ce rêve lors de notre expatriation à New Dehli. C'est là que j'ai créé la recette à partir d'une recette familiale, tout en conservant les références des origines historiques du pain d'épices. L'univers graphique de la marque a été réalisé avec de jeunes entrepreneurs  français designers et graphistes installées à New Delhi eux aussi. Mais c'est à Singapour que nous avons véritablement développé la fabrication et la marque Carré Pain d'Epices avec mon associée Béatrice Burguet.

Qui sont vos clients ?

CherylynneCMC : nos clients sont des singapouriens, des expatriés vivant ici et des touristes. En semaine, nous avons de nombreux clients réguliers vivant autour de Bukit Timah; le week-end, PasarBella est rempli de touristes et de personnes ayant entendu parler du marché comme une destination parfaite pour flâner, faire du shopping, prendre un verre et sortir dîner.

Yen YLC : ce sont surtout des résidents et des gens du quartier, il y a aussi nos habitués de l'ancien café qui nous suivent fidèlement.

DGLMDGLM : pour la gamme individuelle, ma cliente type est une jeune maman dynamique,  gastronome qui a le souci de la qualité et de l'origine des produits  qu'elle mange, et qui aime les partager avec sa famille et ses amis. Elle aime aussi les jolis objets, et le packaging correspond à son goût du design "beau et bon". J'ai aussi de plus en plus une clientèle masculine qui  apprécie le style élégant de nos boîtes pour ses cadeaux d'entreprise et la symbolique de l'Histoire Occident-Asie de Carré Pain d'Epices. En ce qui concerne la gamme pro, ce sont évidemment les chefs et je suis d'ailleurs extrêmement honorée à chaque fois qu'ils les utilisent dans leur menu!

Quel est votre plus grand défi ?

CherylynneCMC: il y a de nombreux défis quand on monte son affaire ici, notamment en ce qui concerne la législation, même si je dois dire que le gouvernement singapourien est assez aidant dans ce domaine. En terme de distribution, le challenge est de parvenir à offrir des produits de grande qualité, conformes à notre philosophie et à des prix compétitifs. On doit gérer le transport, les douanes, les entrepôts?Mais le plus grand défi reste, pour moi, la gestion du temps. J'ai la chance d'avoir un mari qui est aussi directeur général de la société ; cela me permet de me concentrer sur l'aspect créatif du business quand je parviens à libérer quelques heures après mes longues journées chez Amex. Les embauches et la gestion du personnel sont aussi un sujet permanent, notamment en raison des horaires et des quotas. Mais nous avons la chance d'avoir une bonne équipe qui semble apprécier son univers parfumé de travail !

DGLMDGLM : pérenniser mon produit, l'installer dans la durée et y faire adhérer le plus grand nombre, tout en maintenant une qualité irréprochable.  Que Carré Pain d'Epices fasse partie du quotidien de chacun. Que cela  s'intègre naturellement  dans la ligne  des produits gourmets existants et qu'il devienne le produit "bon pour  la santé" naturellement. Bref, faire de Carré Pain d'Epices LA référence !

Yen YLC : étant donné que mes associés et moi-même travaillons tous à temps plein, ce n'est pas toujours évident de combiner nos deux activités. Heureusement, j'ai de nombreux amis qui viennent à la rescousse au café, et « Le Petit Prince » est une grande famille très soudée !

Quelle est votre journée type ?

DGLMDGLM :
je commence ma journée par une tartine de miel (et un grand café!), car le miel a toujours fait partie de ma vie. Une fois mes enfants partis à l'école, je branche ma musique et je pars faire des tours de piste autour du stade près de chez moi, histoire de me "vider la tête" avant de démarrer ma journée. Ensuite, je consacre généralement la matinée à régler les détails des commandes avec mon centre de production. Je m'arrange  pour avoir tous mes rendez-vous commerciaux avant 16h, afin d'être à la maison au retour de mes enfants pour les devoirs. En fin de journée, je mets à jour la partie administrative et le marketing et je planifie ma journée du lendemain en répondant aux emails.

CherylynneCMC : je me lève à 6h du matin pour préparer les enfants qui prennent le bus pour rejoindre leur campus de UWCSEA. Je sors de temps en temps mon chien Holly ? un merveilleux Saluki rescapé du Qatar. Ma journée chez Amex commence généralement par un conférence call matinal vers 7h ou 8h, puis je travaille soit de la maison, soit de mon bureau du Marina Bay Financial Center. J'ai aussi de nombreuses réunions téléphoniques avec New York. Le soir, je fais le point avec Wayde sur les aspects importants du business et si j'ai le temps je travaille pour To Be Calm une fois les enfants couchés. J'essaie aussi de passer du temps le weekend à PasarBella, car je trouve revigorant  de me connecter à mes clients, recueillir leurs commentaires et échanger autour de nouvelles idées. C'est aussi comme ça que va se jouer l'avenir de notre entreprise. Notre produit doit résonner avec les clients, selon leur humeur et l'état d'esprit dans lequel ils sont ; c'est comme ça qu'on peut leur proposer un produit parfaitement adapté au besoin du moment.

Yen YLC : je commence ma journée de travail au bureau à 8 heures du matin jusqu'à environ 16 heures ; je file ensuite à la crèmerie pour confectionner les glaces et m'occuper des opérations jusqu'à la fermeture de la boutique vers 22 heures. Une journée bien  remplie !

De quoi sera fait demain, avez-vous un rêve ?

CherylynneCMC : je crois que l'aventure To Be Calm est formidable pour mes enfants, qui voient qu'on peut suivre sa passion, mais que pour cela il faut être tenace et beaucoup travailler. Ils ont toujours été partie prenante au projet, et à l'origine de nombreuses décisions que nous avons prises. J'aime leur façon de voir les choses et je veux continuer à les impliquer dans cette belle entreprise. Notre prochaine étape est l'ouverture et la gestion de nouveaux points de vente :  nous avons un magasin au 1er niveau du 112 Katong à l'angle de Joo Chiat Rd et de East Coast Rd. Nous ouvrirons également une boutique au nouveau Capitol sur Stamford et North Bridge Rd en mars 2015 . A moyen terme, je veux être efficace et faire de cette société une entreprise reconnue et populaire à Singapour. Je n'ai pas d'ambition internationale pour le moment, mais c'est tout de même dans un coin de ma tête. Pour l'instant, tout cela est énormément de travail mais j'aime ce fantastique voyage ; je suis tout aussi excitée par le présent que par ce que le futur nous réserve !

Yen YLC : nous venons de racheter la licence pour « Le Petit Prince » et espérons pouvoir développer et proposer notre propre gamme de produits à l'effigie du Petit Prince dans un futur proche. Mon rêve ultime serait d'avoir un parc d'attraction « Le Petit Prince » à Singapour ! Un parc qui ressemble à celui qui a ouvert en juillet dernier à Ungersheim en Alsace.

DGLMDGLM : mon ambition est de développer une ligne « art de la table » spécifique à la marque. Je suis d'ailleurs en train de développer une assiette de dégustation Carré Pain d'Epices avec une artiste française installée à Singapour. J'ai mille autres projets et idées dans ma besace, mais je préfère y aller étape par étape !

 

Propos recueillis par Raphaëlle CHOËL ? www.lepetitjournal.com/Singapour

INFORMATIONS :
To Be Calm : www.tobecalmgroup.com
Carré Pain d'épices : www.carrepaindepices.com
The Little Prince Creamery : littleprincecafe.wordpress.com / #01-134, East Payoh Spring, 47 Lorong 6 Toa Payoh

* trio de bougies « The Luxury Collection » et boîte de pain d'épices d'une valeur de 99$ et 26$ respectivement.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.

Sur le même sujet