Lundi 26 juillet 2021

Vers une ouverture des frontières chinoises au printemps 2022 ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 11/04/2021 à 21:30 | Mis à jour le 11/04/2021 à 21:30
ouverture-frontiere-chine-printemps-2022-?-covid

Les Chinois pourraient commencer à voyager à l'étranger avec moins de restrictions au printemps prochain, car le pays s'efforce de vacciner au moins 70 % de la population contre le Covid-19 d'ici là, a déclaré un spécialiste médical.

"Nous pensons que c'est possible au printemps prochain", a déclaré Zhang Wenhong, chef de l'équipe clinique du Covid-19 de Shanghai. "Compte tenu de la vitesse de vaccination actuelle de la Chine, je pense que nous aurons une barrière immunitaire au printemps prochain."

Cependant, le nombre total de personnes vaccinées en Chine reste relativement faible et M. Zhang a prévenu que la Chine risquait de prendre du retard sur les autres grandes économies en matière de réouverture des frontières si ces objectifs n'étaient pas atteints.

 

142 millions de doses

Si le Covid-19 a été largement maîtrisé en Chine, la province du Yunnan, dans le sud-ouest du pays, a signalé mardi 15 nouveaux cas transmis localement. La ville de Ruili, à la frontière avec le Myanmar, a vacciné plus de 126.000 résidents depuis lundi et a commencé une deuxième série de tests de masse mardi.

La Chine s'est fixé pour objectif de vacciner 40 % de sa population d'ici juin et la Commission nationale de la santé a déclaré avoir administré près de 142 millions de doses.

 

Vacciner 70 à 80 % de la population d'ici à la fin de l'année

En mars, le chef du Centre de contrôle des maladies du pays, Gao Fu, a déclaré que la Chine visait à vacciner 70 à 80 % de sa population d'ici à la fin de l'année ou au début de 2022 afin d'atteindre une immunité collective. Si le nombre absolu de vaccins administrés en Chine est élevé - seuls les États-Unis ont administré plus de doses - il représente moins de 10 % de la population.

En termes de proportion, Israël est le pays le plus avancé avec 116 doses pour 100 personne, la Grande-Bretagne a administré 54 doses pour 100 personnes et les États-Unis 49.

Le faible taux par habitant pourrait mettre la Chine en position de faiblesse lorsqu'il s'agira d'assouplir les restrictions de voyage, a déclaré M. Zhang. "Si les principales économies du monde atteignent une barrière immunitaire à la fin de cette année, elles se rouvriront certainement. La Chine sera alors confrontée au défi de savoir si nous pouvons nous risquer d’ouvrir à d'autres pays ou non."

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir