Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Histoires de couples franco-coréens : Jasmine et Soran

Par La Rédaction Séoul | Publié le 13/12/2017 à 15:50 | Mis à jour le 13/12/2017 à 15:50
SARANGHAEYO histoires de couples franco-coréen amour relations société culture international interculturel

L'amour est universel, il transcende les frontières et le langage... Mais les barrières de la culture et les préjugés sociaux peuvent parfois être des obstacles à la vie de couple. Afin d'en savoir plus sur les joies et les difficultés d'un amour international, notre édition a lancé un appel à témoins pour les couples franco-coréens afin de leur offrir une plate-forme pour partager leur histoire.

 

Aujourd'hui Jasmine, jeune Lilloise et son fiancé Seongju, ont accepté de partager leur histoire avec nous.

 

Lepetitjournal.com/Seoul - Quand et comment avez-vous rencontré votre partenaire ?

Jasmine : Nous nous sommes rencontrés pour la première fois il y a un peu plus de deux ans lors de sa première permission à l'armée à Séoul, mais nous avions déjà discuté par le biais de KakaoTalk avant ça. Lorsque je préparais mon deuxième départ pour la Corée, j'ai cherché des contacts pour apprendre le coréen et il se trouvait qu'il cherchait aussi quelqu'un pour parler anglais. Puis il est parti à l'armée et entre temps je suis arrivée en Corée, mais au départ il n'y avait aucune intention de la part de nous deux de sortir ensemble. C'est quand on s'est rencontré la première fois que ça a été le coup de foudre. Aujourd'hui, il a terminé son service militaire et on s'est installés à Lille pour faire nos études.

Seongju : Nous nous sommes rencontrés quand j'étais à l'armée en novembre 2015. Je voulais pratiquer mon anglais alors j'ai cherché des personnes avec qui parler sur des applications de "language exchange". J'ai trouvé Jasmine et elle est arrivée en Corée pour apprendre le coréen, alors je lui ai envoyé un mail pour qu'on se rencontre.

 

Dans votre vie quotidienne, vos différences culturelles se remarquent-elles et posent-elles parfois problème ?

Jasmine : En fait, dans notre vie quotidienne, nous n'avons jamais eu de problème à cause de nos cultures respectives. Nous avons des problèmes parfois à cause de nos différentes personnalités et caractères, mais jamais vraiment nous n'avons été confronté à un réel problème culturel. En tout cas, je ne le ressens pas du tout.

Seongju : Je crois que je ne suis pas exactement à 100% culturellement coréen, parce que j'ai déjà vécu à l'étranger quand j'étais plus jeune. Du coup, je pense que je m'adapte plutôt facilement et du coup ça n'a pas été un problème dans notre couple.

 

Qu'est-ce qui vous a séduit le plus dans la culture de votre partenaire ? Et le moins ?

Jasmine : Au total, j'ai vécu deux ans à Séoul. J'y suis restée justement parce que la culture me plaisait énormément, même si il a des aspects que je n’apprécie pas du tout. Je crois que ce que j'aime le plus dans la culture coréenne, c'est le partage. Partager à manger, partager des petites attentions... Que ce soit mes amies coréennes ou avec Soran, ils ont toujours des attentions très mignonnes envers moi, et je trouve ça génial. Ce que j'ai moins aimé en revanche, c'est le fait que certains coréens critiquent très facilement sans prendre en compte le fait que ça puisse faire du mal. Par exemple beaucoup de mes amis proches m'ont fortement conseillé de me séparer avec Soran quand ils ont su qu'il était soldat. Je sais que ça ne partait pas d'un mauvais sentiment et qu'ils le disaient pour mon bien être, mais j'avais besoin de soutien à ce moment là car la situation n'était pas facile. 

Seongju : Ce que j'aime le plus dans la culture française, c'est le respect de l'identité des individus. Je ne me sens pas pointé du doigt ici, et je ne me sens pas jugé pour les choses qui en Corée sont problématiques. Par exemple, en Corée à cause de l'armée, je suis un peu plus vieux pour entrer à l'université, mais en France, personne ne me juge pour mon âge. En France, je me sens vraiment respecté pour qui je suis. Par contre, ce que je n'aime pas en France, c'est la manière dont certaines personnes sont irresponsables lorsqu'elles font leur travail, par exemple dans l'administration où j'ai eu beaucoup de problèmes malgré le fait que Jasmine puisse m'aider. Bien sûr, ce n'est que quelques cas, mais malheureusement j'en ai croisé beaucoup...

 

Avez-vous rencontré des problèmes d'acceptation ou de compréhension de votre couple mixte dans votre entourage ?

Jasmine : Pour le coup, nous n'avons eu vraiment aucun problème des deux côtés. J'avais très peur du côté de sa famille coréenne car j'avais entendu beaucoup d'histoires où les couples mixtes n'étaient pas acceptés, mais j'ai été accueillie à bras ouverts et on s'adore! Du côté de ma famille en France, il n'y a eu absolument aucun problème aussi.

Seongju : Je suis très heureux qu'il n'y ai eu absolument aucun problème dans nos deux familles. Vraiment, ça c'est très bien passé.

 

Votre lieu préféré à Séoul / Lille ?

Jasmine : C'est une question très difficile car j'en ai énormément... Mais je dirai que c'est le parc à côté de la rivière Han. J'ai eu tellement de bons souvenirs là bas que c'est un endroit où je ne me lasserai jamais d'y retourner.

Seongju : Mon endroit préféré à Lille c'est l'Opéra. J'adore me promener devant où m'asseoir sur les marches. 

 

Si vous deviez définir votre relation en un mot, quel serait-il ?

Jasmine : Le bonheur.

Seongju : La compréhension.

 

 

Si vous aussi vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un e-mail à : seoul@lepetitjournal.com

 

Nous vous recommandons

logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Séoul ?

MUSIQUE

Les 7 Chansons Kpop les plus populaires de l’été 2018

Au cours de la dernière décennie, la vague hallyu a atteint dans le monde entier. Cette vague a introduit le monde à la culture coréenne à travers les drama, la nourriture et en particulier la musique

Sur le même sujet