Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Exposition universelle 2030 : pourquoi Busan a ses chances de gagner ?

Mardi 28 novembre 2023, le vote pour la ville d'accueil de l'exposition universelle 2030 aura lieu. Busan, candidate, a toutes ses chances mais sera t-elle l'heureuse élue pour accueillir l'évènement ?

Une présentation de la candidature de Busan 2030 en présence de politiciens coréens. Une présentation de la candidature de Busan 2030 en présence de politiciens coréens.
(Photo Cédric Helsy)
Écrit par Charlotte Gide
Publié le 27 novembre 2023, mis à jour le 28 novembre 2023

C'est demain, mardi 28 novembre 2023, que l'élection pour élire la ville d'accueil de l'exposition universelle 2030 aura lieu. 184 jours d'exposition - du 1er mai au 31 octobre 2030 -, 34,8 millions de visiteurs attendus, 5,7 milliards de dollars de budget... L'enjeu est grand pour Busan, ville candidate représentant la Corée du Sud. Mais sera t-elle l'heureuse élue face à Rome et Riyad ? Le Pays du matin calme mène sa campagne de candidature depuis des mois, jusqu'à Paris où elle s'est installée sur le quai Gustave, juste en face de la Tour Eiffel

Pourquoi la ville côtière au sud de la péninsule a toutes ses chances de l'emporter sur ses concurrents ? Quelques arguments présentés par la ville candidate. 

"Une passerelle vers un avenir meilleur" 

Partie intégrante de son thème "transformer notre monde, naviguer vers un avenir meilleur", Busan veut se tourner vers le futur et garantir sa durabilité alors que l'environnement et le réchauffement climatique sont au centre de toutes les inquiétudes. 

"Busan 2030 sera une exposition valorisant la solidarité, une célébration de l’histoire, de la culture, des produits et des visions d'avenir des pays du monde entier”, déclare Han Duck-soo, Premier ministre sud coréen et co-président du comité de candidature, dans un communiqué de presse. Mais aussi croire en une transformation du monde, avec la riche histoire de la Corée en toile du fond. Cette dernière, marquée par un lourd passé - entre guerres et divisions - et un présent prometteur - avec un développement économique accru - promet d'être la scène de réflexions positives pour un futur responsable. 

 

Nouvelles technologies et inclusion

Dans un monde marqué par l'évolution rapide des nouvelles technologies, Busan souhaite aussi mettre en avant l'innovation. Connue pour son internet le plus rapide du monde, ses avancées sur l'intelligence artificielle ou encore les hologrammes, ce sera à l'Exposition universelle qu'elle souhaite mettre en avant le lien futur fort entre "prospérité de l’humanité" et "utilisation intelligente des technologies". 

La ville candidate a également avancé un budget de 520 millions de dollars pour accueillir la représentation d'un maximum de pays, à travers la construction d'un grand nombre de pavillons. "L'enveloppe la plus élevée jamais constatée par le Bureau International des Expositions (BIE)", ajoute le communiqué.

 

Busan, deuxième ville plus grande ville 

Après la métropole, Séoul, Busan souhaite réaffirmer son statut dans la péninsule. Située dans le sud du pays, et hub maritime puisqu'elle est tournée vers l'océan Pacifique, la métropole de 3,7 millions d'habitants est le lieu d'un projet d'envergure : une ville flottante où 12.000 citoyens œuvreront à la "préservation de l'environnement"

Pour preuve, elle envisage déjà des solutions d'après exposition universelle. Pour être en accord avec sa ligne directrice verte,"les infrastructures seront mises à disposition des citoyens et des entreprises, en cohérence avec notre ambition de naviguer vers un avenir meilleur”, précise Park Heong-joon, maire de Busan, toujours dans ce même communiqué. 

Après des mois de compétition, le sort est confié aux 182 Etats membres du Bureau international des expositions (BIE). Ils voteront lors de leur assemblée générale. Réponse, demain.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024