Frédéric Albert ou les Tribulations coréennes d'un expat à vélo

Par Damien Bouhours | Publié le 02/05/2022 à 17:59 | Mis à jour le 03/05/2022 à 15:46
tribulations coréennes

Frédéric Albert ne voyage pas comme les autres. Cet expatrié français à Barcelone a décidé de parcourir la Corée du Sud... à vélo. De quoi raconter de nombreuses anecdotes qui ont été regroupées dans un roman graphique : Tribulations coréennes

 

Frédéric Albert à vélo en Corée du Sud

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à partir à vélo en Corée du Sud ? 

Depuis plusieurs années je travaillais au sein d un petit hotel à Barcelone, tenu pour une Coréenne. Nous avions une grosse clientèle coréenne et l'ambiance était plutôt du genre familiale au sein de notre établissement. J'ai donc noué pas mal de contacts et amitiés avec les clients et stagiaires de passage. Je voyage depuis longtemps à vélo donc c´est naturellement que la Corée s est présentée comme destination.

 

les tribulations coréennes

 

Comment vous en êtes venu à travailler à collaborer avec Israël Parada pour cet ouvrage illustré ? 

En 2017 je terminais l´écriture du premier livre "Les tribulations d´un cycliste qui ne voulait pas le maillot jaune". Je cherchais un illustrateur et on m'a présenté Israel. Le courant est passé et nous sommes devenus amis. Le deuxième livre ne pouvait se faire qu'avec lui !

 

Frédéric Albert en Corée du Sud

 

Quelle a été votre impression de la Corée du Sud pendant ce voyage ? 

Pendant le voyage, j'ai découvert un pays souvent extrêmement urbanisé, où les gens vivent à 100 à l'heure mais aussi qui profitent de la nature pour décompresser du rythme du quotidien. Des gens supers gentils et accueillants, toujours prêts à aider lorsqu'ils me croisaient sur la route. Un pays sûr, où je pouvais laisser mon vélo et les affaires sans vraiment me préoccuper du vol.

 

Frédéric Albert en Corée du Sud

 

Qu'est-ce qui vous a le plus étonné pendant la découverte du pays ? 

Le côté stressé et toujours en mouvement des villes et des gens et le calme de certains autres (notamment dans les temples bouddhistes où tout est plus calme). Très contrasté. La gentillesse des gens envers un inconnu. La modernité, puis en même temps le côté parfois très traditionnel (maisons, temples, personnes...).

 

Frédéric Albert en Jjimjilbang
Frédéric Albert profitant d'un Jjimjilbang

 

Vous êtes également expatrié à Barcelone, est-ce que le fait d'être déjà expatrié influence votre façon de voyager ? 

Peut être un peu. En ce qui me concerne, je pense que vivre a l'étranger oblige à être un minimum humble et respectueux car on ne connait jamais toutes les subtilités d'une culture, son passé. Donc il faut savoir regarder et ne pas trop juger rapidement.

 

Frédéric en Corée du Sud

 

Avez-vous prévu une autre exploration à vélo ? 

Eh oui ! Départ prévu en juin pour traverser toute l´Amérique centrale depuis le Mexique...à vélo bien sûr. Si vous vous trouvez dans ces contrées, et croisez un type qui chante à tue-tête en pédalant, ça pourrait être moi !

 

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale