Dimanche 26 mai 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Entreprendre, la solution pour trouver un emploi au Brésil ?

Par Perrine Bernard | Publié le 17/04/2019 à 11:00 | Mis à jour le 17/04/2019 à 11:05
Travail et expatriation au Brésil entrepreneurs

Travailler au Brésil a des allures de carte postale, pourtant ce n’est pas aussi simple: usage de la langue, légalisation de votre résidence, salaires locaux sont des facteurs qui incitent les Français à entreprendre.

Travail et expatriation au Brésil

 Certains de nous sont arrivés au Brésil grâce à une mutation dans une entreprise française, d’autres remplissent des fonctions de représentation dans notre administration consulaire, ils restent cependant minoritaires. Les Français du Brésil sont en grande majorité des entrepreneurs de petites et moyennes entreprises, un choix qui se justifie en partie par les difficultés que l’on peut rencontrer pour accéder à un poste de travail dans une entreprise brésilienne.

 Tout d’abord, l’usage de la langue peut-être un véritable handicap pour postuler dans certains secteurs. La langue portugaise est d’origine latine, assez proche du français, son apprentissage n’est pas très difficile en soit, néanmoins lors d’un entretien d’embauche parler couramment la langue du pays est primordiale.

 Mais encore, pour postuler dans une entreprise au Brésil vous devez obligatoirement avoir l’ensemble des documents de résidents, y compris la « carte de travail » ( cartera de trabalho) au risque de vous exposer au travail illégal. La procédure pour l’obtention de ces derniers est fastidieuse.

 Ensuite, si vous maîtrisez parfaitement la langue et que vous avez obtenu l’ensemble des documents nécessaires à votre résidence dans le pays, il faut considérer les salaires locaux et les mettre en balance avec le coût de la vie qui est très élevé. Les Français ont trouvé une alternative à ces difficultés, entreprendre.

 

Entreprendre, monter un commerce au Brésil

La France se vend plutôt bien: boulangeries, restaurants, parfumeries, esthétiques et autres savoir-faire… Dès lors, il faut investir des fonds propres, faire financer son projet par les banques brésiliennes ne s’avère pas des plus facile, de plus, les taux sont très élevés.

 Mais, si vous avez quelques économies de côté et une bonne idée, une demande de visa d’investisseur peut être une solution plus rapide pour l’obtention de vos papiers.

Le Brésil est un grand pays d’entrepreneuriat, la création d’une entreprise ne prend pas plus de quinze jours. «  Le Sebrae » est un organisme qui met à disposition toutes les informations nécessaires pour la réalisation de votre projet, des études de marchés sont laissées à disposition, des conseils sur les statuts et la création de l’entreprise sont disponibles, des conférences et plusieurs formations gratuites ou payantes sont proposées régulièrement. Renseignez-vous auprès de votre préfecture.

 Le pays compte quinze nouveaux milliardaires de plus cette année encore. Les « success stories » des nouveaux riches sont divulguées sans pudeur, cet enthousiasme économique nous laisse un goût de « south American dream ».

 

 

Nous vous recommandons

perrine bernard

Perrine Bernard

Correspondant pour lepetitjournal.com. Rédactrice pour l'édition de Sao Paulo et interlocuteur commercial pour vos placements publicitaires.
0 Commentaire (s)Réagir