Samedi 18 septembre 2021

Fin de la phase d'urgence, São Paulo repasse en phase rouge

Par Guillaume Thieriot | Publié le 09/04/2021 à 20:07 | Mis à jour le 09/04/2021 à 20:34
Sao Paulo en phase rouge

Le gouvernement de l’État de São Paulo a annoncé un petit recul dans l’échelle des restrictions. Petite bouffée d’air, mais attention, la phase rouge reste encore très contraignante. Changements cosmétiques, sauf dans les écoles, qui peuvent à nouveau fonctionner en présentiel.

Le comité d’urgence (comitê de contingencia), qui conseille le gouvernement de l’État de São Paulo dans la gestion de la pandémie, avait préconisé hier le prolongement de la phase d’urgence d’une semaine voire, idéalement, de 2 semaines. Le contexte était aussi marqué par 2 journées particulièrement sombres pour l’État avec 1389 morts lundi, et 1299 avant-hier.

C’est donc de façon plutôt inattendue que le vice-gouverneur, Rodrigo Garcia, a annoncé aujourd’hui en conférence de presse un recul dans l’échelle des restrictions. À compter de ce lundi 12 avril, tout l’État de São Paulo revient en phase rouge.

La décision du gouvernement de l’État est fondée sur trois indicateurs en particulier. D’une part, le reflux observé dans les services d’urgence, où le taux d’occupation est redescendu sous les 90%. D’autre part, la diminution du nombre de contaminations, conséquence directe des restrictions en vigueur depuis le 15 mars. Enfin, l’accélération de la campagne de vaccination au niveau de l’État.

Couvre-feu maintenu

Pour autant, la phase rouge n’est pas très différente de la phase d’urgence. Elle reste une phase d’attention extrême et de restrictions nombreuses. Elle amène juste certains assouplissements, comme la possibilité pour les commerces non essentiels de fonctionner sur le principe du « take-away » (en plus du “drive-thru“), la réouverture des magasins de construction, et la reprise du championnat paulista de football (mais toujours sans spectateurs).

En revanche, certaines mesures de la phase d’urgence sont désormais intégrées à la phase rouge, comme le couvre-feu de 20h à 5h, l’interdiction des célébrations religieuses, et les barrières sanitaires autour des villes touristiques.

De même, le télétravail reste fortement recommandé, et l’échelonnement des horaires des différentes activités non essentielles reste en vigueur: 5h à 7h pour l’entrée et 14h-16h pour la sortie des employés de l’industrie. 7h-9h et 16h-18h pour les services. 9h-11h et 18h-20h pour les commerces.

Dans les écoles, retour au présentiel

Un point important concerne les écoles, qui ont été intégrées aux activités essentielles dans le plan São Paulo de gestion de la pandémie. En phase rouge, elles peuvent donc être ouvertes, et les cours peuvent être proposés en présentiel, dans la limite de 35% des effectifs présents en même temps (50% en phase orange).

Les municipalités peuvent prendre des dispositions particulières, à condition de rester dans le cadre défini par l’État de São Paulo. En clair, elles peuvent prendre des mesures, non pas moins, mais plus contraignantes.

Le secrétaire d’État à l’éducation, Rossielli Soares, a recommandé le retour au présentiel en évoquant la campagne de vaccination des professionnels de l’éducation, qui commence ce samedi 10 avril, et en signalant deux études. L’une de l’Université de Zurich, faite sur São Paulo justement, et qui aurait montré l’absence d’incidence de la réouverture des écoles sur le rythme de transmission du virus. Une autre, de la Fondation Getulio Vargas, sur l’indice d’apprentissage. Cette étude fait apparaître des reculs pouvant aller jusqu’à l’équivalent de 4 années scolaires, du fait de l’enseignement à distance. Autre chose ?

Nous vous recommandons
Guillaume Thieriot

Guillaume Thieriot

Journaliste indépendant, formé à l'École Supérieure de Journalisme de Lille. Correspondant de lepetitjournal.com pour ses éditions au Brésil (Rio de Janeiro et São Paulo).
0 Commentaire (s) Réagir