Samedi 25 septembre 2021
TEST: 2286

Au Brésil, on a de la cachaça, mais aussi du pastis

Par Felipe Toniato | Publié le 28/05/2021 à 12:30 | Mis à jour le 31/05/2021 à 18:25
Pastis Vibré

Rui Mendes a fait le tour du monde des anisettes pour produire à son retour le premier pastis 100% brésilien. Une réussite, déjà reconnue et primée, tè vé ! Et à consommer avec modération.

Nous sommes sur la belle terrasse rooftop du restaurant Esther, en plein centre-ville de São Paulo, pour mieux connaître cette nouveauté étonnante : un pastis made in Brazil. Nous sommes invités à le goûter. Les verres sont servis : beaucoup de glaçons, de l’eau fraîche et pour certains de la grenadine. La première gorgée nous transporte, on croirait presque entendre les boules de pétanque. L’anis est équilibré et la fraîcheur est présente. Nous sommes devant un pastis qui n’a rien à envier à ses homologues français. Rui Mendes, l’inventeur de cette liqueur, a trouvé le parfait dosage.

Le tour du monde des pastis

Le producteur brésilien nous confie être fan depuis longtemps du pastis, boisson méconnue au Brésil. Dès sa première gorgée, il y a longtemps, il avait été conquis. Pour lui, cet alcool a tous les attributs d’un bon apéritif : une température rafraîchissante, un goût anisé exotique et parfumé, ainsi que “l’aptitude à être un bon moteur de socialisation“.

La passion de Rui Mendes pour le pastis l'a poussé à aller un peu partout dans le monde: en Grèce, pour l’ouzo, en Italie pour la sambuca, au Maroc pour le mahia et, bien sûr, sur les terrasses de Marseille, où il a pu déguster toutes les marques de pastis disponibles. En retournant au Brésil, il a eu l’idée osée de créer sa propre marque. Tout en se basant sur son savoir-faire (il fabrique aussi du gin), Rui Mendes commence à concocter un produit unique : avec de l’alcool 100% bio, des aromates, beaucoup, beaucoup d’anis-étoilés, un affinage très méticuleux. Finalement, Vibrè est né.

Un nouveau-né déjà primé

Mais Vibrè trouvera-t-il sa place dans le marché brésilien? C'est le pari de Rui Mendes en tout cas: conquérir un espace par la force de son anis. Pour cela, il est convaincu que les Brésiliens sont prêts à se laisser séduire par une nouveauté, qui viendrait remplacer ou du moins concurrencer la traditionnelle caïpi.

Un autre convaincu est le chef français Benoît Mathurin, connu pour son attachement aux produits du terroir, artisanaux, le plus souvent bio et fabriqués au Brésil. Il a donc tout de suite ouvert ses portes au “jaune“ de Rui Mendes, en pariant sur l’envie de ses clients de découvrir une nouvelle façon de “se faire un apéro“.  Tous deux sont certains que Vibré ne parlera pas qu’à la communauté française expatriée, mais à la clientèle locale en général. Et pour mieux nous le prouver, le chef Benoît nous montre une multitude de sacs emballés pour la livraison, autant de commandes en ligne de Vibré.  

D'ailleurs, même si ce pastis n'a pas encore fêté sa première année depuis sa création, il a déjà été primé en Allemagne en 2020 avec la médaille d’or Wine & Spirits européen. Il est en outre labellisé “Produto Orgânico Brasil“ (produit bio) avec 100% de son origine contrôlée. À découvrir sur Instagram, au restaurant Esther ou à commander en ligne, pour l’apprécier et le consommer bien sûr avec modération.

 

Rui Mendes et son pastis brésilien Vibré
Rui Mendes et son pastis 100% brésilien Vibrè

 

felipe t toniato

Felipe Toniato

Felipe T. Toniato est un franco-brésilien et citoyen du monde. Passionné d’art en général, il s’est déjà aventuré dans la création littéraire, la musique, la peinture et le cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir