Marche arrière à propos de la suppression des autorisations de sortie

Par Naïla Derroisné | Publié le 23/03/2021 à 16:11 | Mis à jour le 23/03/2021 à 16:30
Photo : Capture d'écran Twitter - Paula Daza, sous-secrétaire de la Santé Publique
covid chili autorisation de sortie

Finalement, la suppression des autorisations de sortie ne sera effective que pour le week-end du 27-28 mars, et non pour une durée indéterminée comme il l'avait été dit hier. 

Le ministère de la Santé avait annoncé hier, lundi 22 mars, la suppression des autorisations de sortie pour se déplacer les week-ends et les jours fériés. Quelques heures plus tard, après une vague de critiques, la sous-secrétaire de la Prévention du délit Katherine Martorell a expliqué que finalement cette mesure ne sera effective que le week-end du 27-28 mars : "Il faut davantage d’organisation, utiliser les autorisations de sortie du lundi au vendredi, éviter de sortir pendant le week-end pour ne pas se retrouver de nouveau avec 4 millions de personnes en circulation à un moment aussi crucial que celui dans lequel nous sommes actuellement", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse organisée hier en fin de journée, au Palais de la Moneda. Katherine Martorell a ajouté que le week-end prochain, il sera de nouveau possible d’aller au supermarché précisant que : "Les mesures évoluent en fonction des nécessités et des comportements de la pandémie."

Nous espérons que cette mesure ralentisse la pandémie - Paula Daza, sous-secrétaire à la Santé Publique

La sous-secrétaire à la Santé Publique, Paula Daza, a insisté : "En aucun cas nous ne faisons machine arrière." Et d’ajouter : "Le plus important c’est de diminuer le déplacement des personnes au sein de toutes les régions (...) La suppression des autorisations de sortie pour ce week-end va permettre la diminution des déplacements ce qui va avoir une influence – nous l’espérons – sur le ralentissement de la pandémie." 

naïla Derroisné

Naïla Derroisné

Journaliste de formation Naïla mène divers projets d’investigation et audiovisuels au Chili, où elle vit depuis 2019. Correspondante pour des médias francophones elle est aussi la rédactrice en cheffe de Lepetitjournal.com à Santiago.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale