Samedi 28 novembre 2020

Magali Desmidt aide les expatriés à retrouver un travail en France

Par Naïla Derroisné | Publié le 16/11/2020 à 17:40 | Mis à jour le 17/11/2020 à 16:16
Photo : Magali Desmidt
emploi retour France expatriés

Magali Desmidt, trentenaire, addicte au voyage et à son métier de conseillière en insertion professionnelle, accompagne les Français expatriés dans le monde entier lorsqu’ils décident de retourner s’installer en France. Rencontre avec une jeune femme qui n’a pas peur d’entreprendre et dont le leitmotiv est d’aider chaque individu à trouver sa voie.

"On prépare souvent bien notre départ à l’étranger, mais beaucoup moins notre retour en France". C’est à partir de ce constat et de ses expériences que Magali Desmidt a décidé de monter sa propre entreprise d’aide à la recherche d’emploi pour les expatriés français qui retournent vivre dans leur pays natal.

Une problématique que Magali connaît bien puisqu’elle a déjà vécu trois années à l’étranger. Ce goût du voyage remonte à son enfance. "Lorsque j’étais plus jeune, j’ai joué au basketball pendant 15 ans, à un niveau semi-professionnel. Presque tous les week-ends on se déplaçait en France pour des compétitions", se souvient-elle. Et d’ajouter : "Avec mes parents on voyageait aussi pas mal dans le pays." La jeune femme originaire du nord de la France a, par la suite, continué sur sa lancée. "J’adore voyager avec mes sœurs ou des amis. Mais j’aime surtout voyager seule", souligne la trentenaire. Son attirance pour l’étranger elle la concrétisera en vivant une année aux États-Unis puis deux ans en Australie.

Début 2020, Magali décide de rentrer s’installer en France. Depuis l'étranger elle parvient à trouver un emploi dans son domaine qui la pationne. Depuis 10 ans elle exerce comme conseillère en insertion professionnelle. À 19 ans, lorsqu'elle obtient son BTS assistante de gestion PME-PMI, elle se retrouve sur le marché de l’emploi sans parvenir à décrocher un job. "La mission locale de ma ville m’a aidée à trouver mon premier travail à pôle emploi", raconte-t-elle. Une première expérience professionnelle où elle s’est retrouvée très rapidement confrontée aux problématiques de la recherche d’emploi : "J’ai tout appris sur le terrain et aujourd’hui j’aime énormément mon métier."

Avoir une passion, en faire son métier

C’est lors de sa dernière année en Australie que son projet d’entreprise commence à prendre forme. "J’ai voulu rester connectée à mon coeur de métier et j’ai commencé par créer une page Facebook sur laquelle je donnais, et donne toujours, des infos et des conseils pour la recherche d’emploi et le retour en France."

Et Magali sait de quoi elle parle puisqu'après avoir vécu à l'étranger pendant plusieurs années "il faut remettre le nez dans l’administratif, savoir se repositionner sur le marché du travail français... Ce n’est pas tout le temps évident", explique-t-elle. L'entrepreneure a alors écrit un guide gratuit du retour en France d’une trentaine de pages. "J’y donne 10 conseils, que ce soit pour l’administratif, pour la rédaction d’un CV ou encore des idées pour réfléchir à son projet professionnel." Car effectivement, Magali accorde aussi une importance particulière à la connaissance de soi. "Lorsqu’on a vécu une expérience en tant qu’expatrié, on a forcément appris des choses, rencontré des gens... Il est alors important de savoir quelle personne on est devenue. Comment décide-t-on d’avancer après une telle aventure", souligne-t-elle. Pour Magali, "il faut prendre le temps de se poser ces questions car cela aide dans la recherche d’emploi."

Magali, elle, a trouvé sa voie. Début 2021 elle lancera son entreprise d’accompagnement à la recherche d’emploi pour les Français qui rentrent au pays. "J’ai vraiment réussi à créer le projet qui combine tout ce que j’aime, mon métier et le voyage. Et puis je travaille avec des gens, des expatriés, qui ont une histoire de vie semblable à la mienne, ce qui me motive davantage", conclut-elle.

>>> Consultez son site web.

naïla Derroisné

Naïla Derroisné

Journaliste de formation Naïla mène divers projets d’investigation et audiovisuels au Chili, où elle vit depuis 2019. Correspondante pour des médias francophones elle est aussi la rédactrice en cheffe de Lepetitjournal.com à Santiago.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.