Dimanche 19 septembre 2021

Axel Rimbaud insiste auprès des sénateurs chiliens sur l'utilité des radars routiers

Par Naïla Derroisné | Publié le 06/07/2021 à 18:10 | Mis à jour le 06/07/2021 à 19:39
Photo : Denny Müller - Source : unsplash.com
radar vitesse voiture chili

Axel Rimbaud, ingénieur français installé au Chili, et militant pour la diminution de la vitesse des automobilistes sur les routes chiliennes, était invité la semaine dernière à l’une des sessions de la Commission des Transports du Sénat du Chili, pour parler du projet de loi CATI.

En moyenne, ce sont entre 4 personnes qui pourraient être sauvées chaque semaine sur les routes chiliennes avec l'installation d'un système automatisé de contrôle de vitesse. C’est sans doute la statistique la plus impactante qu’a présentée Axel Rimbaud à la Commission des Transports du Sénat du Chili, le 30 juin dernier. Cet ingénieur français, installé sur le territoire andin depuis plusieurs années, est le fondateur du MEL au Chili, le Mouvement contre l’Excès de vitesse Létal. Il y a quatre ans, Axel a perdu sa compagne dans un accident impliquant un chauffeur à grand excès de vitesse.

 

Les contrôles de police ne détectent que 3 excès de vitesse sur 10 000. - Johanna Vollrath, secrétaire exécutive de CONASET.

Aujourd’hui, le MEL milite, entre autres, pour l’implantation de radars automatiques sur les routes. Entre 2010 et 2019, 29 % des accidents mortels ont eu pour cause un excès de vitesse, selon la Commission Nationale de la Sécurité des Transports au Chili (CONASET). S’appuyant sur l’expérience française, Axel Rimbaud a insisté auprès des sénateurs sur l’efficacité des radars automatiques : "En France, entre 2002 et 2009, le nombre de morts sur les routes a diminué de 45 %. On estime que dans 71 % des cas, ces diminutions sont dues à l’implantation de radars automatiques, a-t-il expliqué. C’est donc une mesure très efficace qui permet de sauver des vies."

Le Congrès chilien est, en ce moment, en pleine réflexion sur la problématique de la sécurité routière. Le 14 avril dernier, le Sénat a approuvé, en seconde lecture, le projet de loi CATI (Centre Automatique de Traitement des Infractions), qui a pour principal objectif l’installation de radars automatiques sur les routes chiliennes. Ce projet a été soutenu par le MEL. Puisqu'en effet, le Chili ne dispose aujourd'hui que de capital humain, principalement des policiers, pour réaliser les contrôles de vitesse. Et selon la secrétaire exécutive de CONASET, Johanna Vollrath, "les contrôles de police ne détectent que 3 excès de vitesse sur 10 000."

 

 

Le projet de loi CATI est actuellement entre les mains de la Commission des Transports du Sénat et une quarantaine d’amendements ont été déposés. Parmi lesquels, Axel Rimbaud mentionne, par exemple, la possibilité pour les conducteurs de pouvoir réclamer de manière administrative si une erreur a été commise par les systèmes automatiques. Ou encore la clarification autour de la protection des données des conducteurs en infraction.

À la différence des photos radars implantés à la fin des années 90 au Chili, qui étaient cachés, la localisation des radars automatiques du projet de loi CATI, sera indiquée aux conducteurs.

naïla Derroisné

Naïla Derroisné

Journaliste de formation Naïla mène divers projets d’investigation et audiovisuels au Chili, où elle vit depuis 2019. Correspondante pour des médias francophones elle est aussi la rédactrice en cheffe de Lepetitjournal.com à Santiago.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.