Samedi 15 mai 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

MEDIAS - La liberté d’expression à l’honneur au consulat de France à Rio avec Plantu

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 07/07/2015 à 22:04 | Mis à jour le 08/07/2015 à 05:59

Lundi soir, près de sept mois après les événements tragiques de Charlie Hebdo, Plantu, le célèbre dessinateur de presse du journal Le Monde, accompagné de trois caricaturistes brésiliens étaient les invités d'honneur du consulat de France à Rio pour une soirée placée sous le signe de la liberté de la presse. Retour sur cette soirée pleine d'enseignements et d'espoir.

Il est un peu plus de 19h, lundi soir, quand Plantu, suivi de Ziraldo, Chico et Claudius, pénètrent dans l'auditorium comble du consulat de France à Rio. Les applaudissements s'élèvent. La soirée, à la fois grave et divertissante, peut commencer.

Tout débute par la projection du documentaire Caricaturistes - Fantassins de la démocratie (2014), réalisé par Stéphanie Valloatto, où douze dessinateurs de presse venant des quatre coins du monde ? Algérie, France, Mexique, Russie, Chine, Israël, Palestine? - racontent comment, avec leur seule arme, un crayon, ils défendent la démocratie et la liberté de la presse, parfois au péril de leurs vies et de leurs carrières professionnelles.

Puis, pendant plus d'une heure, les quatre dessinateurs, Plantu, Ziraldo, Chico et Claudius ont échangé avec l'assistance sur la liberté d'expression, mais aussi, forcément, sur la religion ? tous conviennent qu'il est bien compliqué de la représenter -, la laïcité et la tolérance, des questions sensibles et primordiales depuis les événements du 7 janvier. Ce moment ?chaleureux et plein d'enseignements?, comme le décrit au Petitjournal.com Pauline, une expatriée Française, a aussi permis aux invités de parler de leurs expériences personnelles ? Ziraldo comment il a été emprisonné sous la dictature au Brésil - et de rappeler qu'ils ne faut, en aucun cas, ?baisser le crayon? et que ?la démocratie est un combat de tous les jours? (Plantu). Le public a également eu la chance de découvrir le coup de crayon ? et parfois de doigt ! - de Plantu et de plusieurs dessinateurs retransmis via la tablette du Français sur l'écran du Cinemaison.

L'exposition "Cartooning for peace" à voir au consulat
Enfin, le public a été convié à un buffet dînatoire dans le bureau du consul de France, Brice Roquefeuil. L'occasion d'échanger avec les caricaturistes, d'approfondir certains points non abordés pendant le débat. Mais aussi de discuter avec les nombreux journalistes brésiliens présents sur la liberté d'expression, la démocratie et les enjeux auxquels est confronté la presse au 21e siècle.

En marge de l'événement a aussi été présentée, avec hélas plus de légitimité depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, l'exposition itinérante ?Cartooning for peace?, du nom de l'association créée par Plantu et Kofi Annan, composée de onze kakemonos déroulants à voir à l'entrée de l'auditorium du consulat si vous vous rendez aux séances du Cinemaison le lundi par exemple. De manière simple et efficace, celle-ci aborde les thématiques chères aux caricaturistes : Qu'est-ce qu'un dessinateur de presse ? Peut-on rire de tout ? Censure, droit des femmes, racisme, guerre. Après Bruxelles, Paris ou encore New York, la ?Ville Merveilleuse? devient donc une nouvelle escale de paix et d'espoir.

Un public conquis 
De leur message, qui dresse un tableau plein d'espoir, néanmoins en proie à des forces qui cherchent par n'importe quel moyen à gommer ces coups de crayon, symbolisé par tous les caricaturistes tout à la fois héroïsés par leurs actes de résistance et détruits par un anti-humanisme rampant, le public, à l'image de Marcela, une étudiante brésilienne présente à l'événement, ne retient qu'une chose : ?Il ne faut rien céder?. ?La liberté de la presse?, dit-elle encore au Petitjournal.com, ?ne serait être un arrangement, mais un bien qu'il faut défendre à chaque instant?.

Vouant un véritable culte pour Plantu, Pierre pose le même constat : ?Il faut remercier le consulat et ces caricaturistes pour cette rencontre. Nous on sortons grandis, plein d'espoirs et de leçon de courage et de vie?. A quoi s'ajoute, cependant, un bémol. Pour Isabella, il aurait été utile à tous que cet événement prenne plus d'ampleur. Et, comme elle le dit avec une pointe d'émotion mais aussi d'admiration, que ?l'administration brésilienne accompagne cet événement et propose une véritable manifestation, à la fois dans les écoles, dans la rue? partout en somme".

En bref, organiser un tel événement, c'est se souvenir d'une liberté acquise sur le sang de nos prédécesseurs et, malheureusement de nos contemporains, et qui tient une place fondamentale dans le devenir de notre société. N'allez donc pas croire qu'ils ont baissé le crayon. Bien au contraire !

Thomas SCHOTT (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 8 juillet 2015

- Lire notre entretien avec Plantu

Plantu à Porto Alegre

Le dessinateur du Monde sera ce mercredi soir à 19h au Teatro Bruno Kieffer pour une table ronde sur la liberté d'expression en compagnie d'autres intervenants

Et jeudi, à 15h, dans la salle Paulo Amorim : projection et débat autour du documentaire Caricaturistes ? Fantassins de la démocratie.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ELECTIONS CONSULAIRES

Élections consulaires : Mélanie Montinard (Traits-d’Union)

L’élection des conseillers consulaires approche. Pour vous aider à mieux connaître les candidats et leurs programmes, lepetitjournal.com leur a posé les mêmes questions. A vous de juger, et de voter !

Communauté

ELECTIONS CONSULAIRES

Élections consulaires : Mélanie Montinard (Traits-d’Union)

L’élection des conseillers consulaires approche. Pour vous aider à mieux connaître les candidats et leurs programmes, lepetitjournal.com leur a posé les mêmes questions. A vous de juger, et de voter !

Sur le même sujet