Samedi 23 octobre 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
TEST: 2282

CHRISTIAN ESTROSI – "Franchir une nouvelle étape dans le partenariat Nice-Rio"

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 21/08/2014 à 22:04 | Mis à jour le 09/10/2014 à 19:50

Le maire de Nice est au Brésil cette semaine avec des étapes à Rio, Brasilia et en Amazonie auprès du chef Raoni. Lepetitjournal.com l'a rencontré à Rio où il a multiplié les rencontres et les signatures de convention.   

Lepetitjournal.com : Quel est l'objectif de votre visite au Brésil ?
Christian Estrosi :
C'est notamment ce partenariat que nous avons entre Nice et Rio dans le cadre d'un jumelage déjà ancien, entretenue régulièrement par mon adjoint aux Affaires internationales, Rudy Salles. Nous avons déjà des échanges extrêmement fructueux  sur le plan économique et c'est l'occasion de franchir une nouvelle étape. Rio s'apprête à recevoir les Jeux Olympiques dans deux ans et en matière de déplacement, d'accueil, de sécurité civile, de sécurité et d'ordre public, la ville avance à grands pas dans sa modernisation et son utilisation des nouvelles technologies. A cet effet, nous avons signé une convention par rapport à des innovations importantes qui ont été réalisées à Nice et Rio par les mêmes industriels. Ils nous mettent en échange l'une et l'autre pour nous renforcer grâce à des retours d'expérience réciproques.

Nice sera l'une des villes-hôtes de l'Euro 2016, les Jeux Olympiques vous intéresseraient également ?
Nous nous orientons plutôt vers les JO d'hiver, où nous avions un objectif avec une première candidature pour ceux de 2018 sur laquelle nous avons échoué. A une heure de route de l'aéroport de Nice, le deuxième plus grand en France après Roissy-Charles-de-Gaulle, nous avons les stations des Alpes. Nous avons accueilli notamment les Mondiaux de patinage artistique et nous restons extrêmement bien placés pour être une candidature pour la France. Mais ce qui m'intéresse vraiment dans ce déplacement, c'est de défendre les industries françaises, de venir rencontrer la communauté française qui travaille au Brésil et avec laquelle j'ai gardé des liens forts et importants en tant qu'ancien ministre de l'Industrie, et en même temps de renforcer ce partenariat entre l'Etat et la ville de Rio de Janeiro et la métropole de Nice-Côte d'Azur. Nous avons dans le domaine universitaire, de la recherche et développement, de la ville intelligente ("smart city"), beaucoup à prendre l'une de l'autre. Nous avons d'ailleurs été sélectionnés par la fondation IBM pour bénéficier d'un soutien de 27 ingénieurs dans nos deux villes.

Qu'est-ce représente pour vous le Brésil ? Avez-vous des affinités particulières avec ce pays ?
Le Brésil est une très grande nation avec un potentiel économique et de croissance important, des ressources naturelles qui concernent aussi la planète toute entière, notamment la canopée en forêt amazonienne qui bénéficie à nos laboratoires de recherche tels que Fabre ou Sanofi. Il y a aussi ici une culture d'Amérique du Sud que j'admire beaucoup en tant que méditerranéen. Le Brésil a un rôle à jouer au c?ur de la communauté internationale et il pèsera sans nul doute toujours plus fortement dans les prochaines années. Ce serait une erreur pour la France de ne pas avoir la considération nécessaire à l'égard d'une grande puissance comme le Brésil. C'est ainsi que je veux faire partie des quelques responsables politiques français qui seront fidèles à des rendez-vous essentiels avec le Brésil pour qu'ensemble, nous pesions sur des échéances futures et les conflits qui nous menacent. L'indispensable unité qu'il doit y avoir entre l'Union européenne, les Etats-Unis, la Russie et le Brésil, qui je le rappelle est frontalier de la France par la Guyane, doit être respectée et regardée à sa juste mesure.  

Propos recueillis par Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 22 août 2014

Légende photo : Christian Estrosi et le vice-maire de Rio, Adilson Pires (Ludovic Arnault/Ville de Nice)

- Lire notre reportage sur les pas du maire de Nice à Rio

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet