Samedi 22 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CARNAVAL DE RIO - L'école de samba Paraiso do Tuiuti

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 08/02/2017 à 23:04 | Mis à jour le 08/02/2017 à 20:14

Entre le dimanche 26 au soir et le mardi 28 au matin, les douze écoles de samba du Grupo Especial du carnaval de Rio lanceront leurs chars à l'assaut du Sambodrome pour tenter de remporter le grand titre de champion. Lepetitjournal.com vous présente ces douze écoles de l'élite. Ce jeudi : Paraiso do Tuiuti, le promu de cette année.

Si on ne l'a plus vu dans le Grupo Especial depuis 2001, l'école de samba Paraiso do Tuiuti est l'une des plus anciennes du carnaval de Rio, issue du quartier de São Cristovão et plus particulièrement du morro do Tuiuti. A l'origine, il y avait deux écoles dans les environs : Unidos do Tuiuti et Paraiso das Baianas. La première a fini par disparaître, remplacée par un bloco, tandis que l'autre, sur le déclin, a finalement accepté de fusionner avec ce dernier en 1952 afin de former l'école de samba Paraiso do Tuiuti, réunissant également leurs couleurs : jaune et bleu. Malgré cette existence sur la longue durée, la nouvelle formation a très peu fait parler d'elle avant les années 1980 où elle a glané quelques titres dans les divisions inférieures. Ses performances en Grupo Especial, dans la forme que l'on connaît aujourd'hui, se résume donc à un passage éclair en 2001 qu'elle espère prolonger un peu plus cette fois-ci même s'il est souvent très compliqué d'y survivre quand on est promu.  

Samba do enredo
Pour son grand retour dans l'élite, l'école fera vibrer le Sambodrome sur une composition collective interprétée par Wantuir, en provenance de Portela : Carnavaleidoscópio Tropifágico. 

Vem pra zoeira
Hoje o morro faz a festa
Se manifesta assim
É tropicália pra sambar a noite inteira
No carnaval do Tuiutí

Chegar ao paraíso
Oh pindorama que o poeta desenhou
Entre cascatas, araçás e bananeiras
A revolução se iniciou
Sou brasileiro, meu pecado é minha fome
Se os bons modos me consomem
Me transformo num índio guerreiro
Não sou recatado e nem do lar
Tupi or not tupi, eis a questão
E pode acreditar
Vou refundar a minha nação

Tropical liberdade de sonhar
Devorar, ver na vida a poesia
Viva a mulata ê, viva a Bahia
No carnaval, o som que contagia

Pela desordem, conclamo as tribos
O coração que balança o tamborim
Na selva de pedra, vanguarda criei
Meu colorido é espelho de mim
Te encontrei caminhando contra o vento
E revelei a arte em cada momento
Um sentimento unindo todo o continente
Irreverente, espetacular
Chacrinha mandou te chamar

Menée par la reine de batterie Caroline Marins et la "porta-bandeira" Giovanna Justo, l'école va célébrer cette année les 50 ans du mouvement culturel brésilien "Tropicalia". Elle ouvrira les défilés du Grupo Especial dimanche à 21h30.

Palmarès

- Champion du Grupo de Acesso : 2016.

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 9 février 2017

*Photo : Paraiso do Tuiuti / Facebook

- Voir le site de Paraiso do Tuiuti

- Voir le programme du carnaval de Rio 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet