Jeudi 27 juin 2019
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

THEATRE - "O Doador de sonhos", la maladie abordée avec délicatesse

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 04/04/2017 à 22:05 | Mis à jour le 07/01/2018 à 04:49

 

Le comédien franco-brésilien Josias Duarte présente jeudi et vendredi à Rio la seconde pièce de théâtre qu'il a écrite, O Doador de sonhos ("Le Donneur de rêves"). Rencontre.

A 35 ans, Josias Duarte écrit, dirige et produit du contenu dramatique. O Doador de sonhos, donnée au Théâtre Cesgranrio, est la seconde qu'il a écrite, mais la première au Brésil.

Le Franco-Brésilien, formé au Cours Florent, raconte au Petitjournal.com : "C'est l'histoire de Clara, une jeune fille qui est en phase terminale de leucémie. Quand les médecins lui annoncent qu'ils ne peuvent plus rien pour elle, elle voit petit à petit la mort arriver? Mais un homme entre dans sa vie, Manu, et dans une conversation pleine de sagesse et de spiritualité, il lui offre un rêve : le rêve de la vie."

"Parler d'un sujet difficile, à travers un spectacle léger"
Le spectacle parle des difficultés que rencontrent les patients qui sont longtemps enfermés dans une chambre d'hôpital. "On a réussi le pari de parler d'un sujet difficile, au travers d'un spectacle très léger", ajoute Josias Duarte.

Le comédien a écrit cette pièce car, alors qu'il vivait en France, les médecins ont diagnostiqué à son oncle un cancer de l'estomac. "J'étais en tournage et je ne pouvais pas lui rendre visite. Mon oncle a guéri, puis rechuté deux ans après. A ce moment-là, je me suis dit que, peut-être, une des figures les plus importantes de ma vie allait partir, sans même que je passe du temps avec elle. C'est là que j'ai suivi mon oncle à travers la maladie, que j'ai connu le cancer à travers lui : traitements, examens... C'était très difficile pour moi", confie-t-il.

50% des ventes reversés à la recherche
Un an après, il a fait une rencontre qui a bouleversé sa vie : Clara. "Le message que je souhaite véhiculer à travers ce spectacle, c'est que le diagnostic d'un cancer n'est pas une sentence de mort, il se peut que tu t'en ailles demain, mais aujourd'hui, tu as le droit de vivre."

Aller voir O Doador dos sonhos, c'est aussi faire une bonne action. 50% de la vente des billets sont reversés à Hemorio, un hôpital carioca spécialisé dans la recherche. "On fait cela car la santé au Brésil est complètement délaissée par l'Etat. En tant qu'artiste, on s'est dit qu'on pouvait faire quelque chose", précise Josias Duarte.

Une pièce pleine d'espoir
"Les gens sont bouleversés après la pièce, certaines personnes nous ont dit qu'ils allaient faire des dons pour aider la recherche, d'autres, anciens malades, se sont vraiment reconnus dans cette histoire. Les spectateurs sortent de la pièce plein d'espoir", souligne-t-il.

Cette semaine est la dernière semaine de représentation de cette seconde saison. Vous pouvez retrouver la pièce jeudi et vendredi à 20h au théâtre Cesgranrio (rua Santa Alexandrina, 1011 - Rio Comprido). La place coûte 30 reais. Il y a un parking sur place.

Mareeva SIBERT (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 5 avril 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Rio

São Paulo Appercu
Infos pratiques

Petit guide pratique chez le boucher !

Vous l’avez sans nul doute remarqué, les pièces de boeufs brésiliennes sont très différentes des pièces de boeufs françaises ( vegan s’abstenir !). Et pour cause, le découpage de la viande en (...)

Communauté

São Paulo Appercu
TOURISME

Portrait d'expat : Suzanne organise des voyages sur mesure au Brésil !

C’est Suzanne Jung qui inaugure notre nouvelle série des Portraits du mois d’expatriés au Brésil ! Du haut de ces 27 ans, elle s’est lancée depuis un an dans l’organisation de voyages sur mesure (...)

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
CULTURE

Lettre à Lula, une pièce de théâtre parisienne engagée !

Le théâtre Montfort à Paris, a présenté la pièce «  Lettre à Lula » ce mardi 25 juin, de Thomas Quillardet et Calixto Neto. Un collectif d’artiste et journaliste Français et Brésilien, de grand (...)

Sur le même sujet