Vendredi 14 août 2020

« Un jour, un visa » : obtenir la résidence permanente en Australie. 

Par Quitterie Puel | Publié le 30/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 30/06/2020 à 08:26
Résidence permanente Australie

On revient dans la série « un jour, un visa » pour décrypter le parcours de Charlotte. Charlotte a 30 ans et travaille actuellement à Perth. Elle est mariée avec un Australien ce qui lui a permis de faire une demande de partner visa pour obtenir directement la résidence permanente. 

 
Charlotte rencontre son futur mari en 2011 à l’Université d’Adelaide. Il est australien mais dispose aussi de la nationalité britannique, ce qui leur permet de rentrer en France pour y vivre à partir de 2012.  Ils se marient en 2016 puis l’idée de partir vivre en Australie devient de plus en plus évidente. En décembre 2017, ils rencontrent une avocate à Adelaïde chargée de les guider pour les procédures de visa et très rapidement, Charlotte dépose sa demande sur le site de l’ambassade. Un dossier très conséquent lui est alors demandé. L’objectif de ce dossier est de faire l’historique de son parcours avec son partenaire, du jour de leur rencontre jusqu’au moment de la demande de visa en évoquant l’évolution de leur relation, leurs voyages ensemble, leurs amis communs etc. Tous les éléments de leur vie commune sont passés au crible comme le partage des tâches quotidiennes, leurs dépenses ou leur mode de vie. Ce « mémoire » doit être accompagné de photos et témoignages prouvant la véracité des propos. 

Il faut savoir qu’il est exigé que les deux personnes du couple témoignent lors de la demande de partner visa et que chacun doit donc écrire son propre récit. 
Six mois plus tard, une fois tous les papiers rassemblés et vérifiés par l’avocate, Charlotte se rend dans un antenne de l'ambassade d'Australie pour donner ses empreintes. Elle doit aussi faire une photo officielle et un examen complet chez un médecin de l’ambassade pour détecter si elle n’a pas de maladie qui pourrait impacter la demande.  

En juin 2018, ils soumettent leur dossier sur le site de l’ambassade et à partir de là s’en suivent de longs mois d’attente. En 2018, la durée moyenne de traitement des partner visas était comprise entre 6 mois et un an. C’est en janvier 2019 qu’ils reçoivent la bonne nouvelle : la demande de résidence de Charlotte est acceptée. Cependant, pour activer son visa, il est impératif qu’elle passe la frontière australienne d’ici juin 2019. Leur départ étant planifié pour septembre, Charlotte fait finalement un aller-retour express en Australie pour passer la frontière et devenir officiellement résidente permanente du pays ! 

Au total, en comptant les frais de visa, les trajets à Paris, en Australie, les rendez-vous médicaux (les médecins de l’ambassade ne sont pas remboursés) et les frais d’avocat, Charlotte et son mari ont déboursé à peu près 7000 euros pour obtenir ce visa, il leur aura fallu un peu plus d’un an pour qu'elle obtienne la résidence permanente. 

 

 

quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s)Réagir