Samedi 31 octobre 2020

"Un jour, un visa": le Covid Visa

Par Quitterie Puel | Publié le 25/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 25/09/2020 à 00:00
photo-1585912812840-b457972f28d0

Pour cette nouvelle série, « un jour, un visa », nous sommes partis à la rencontre de Sandra qui a fait sa demande de Covid Visa le 18 août et nous explique le processus qu’elle a dû suivre. 


Sandra est partie en Australie le 11 septembre 2019 avec le Working Holidays Visa (WHV). Elle avait pour projet de passer un an dans le pays et de rentrer ensuite en France. Finalement, à la fin de son WHV, l’envie est venue de rester un peu plus longtemps, sans  qu’elle songe pour autant à demander un second WHV (sachant qu’elle n’avait pas fait ses fermes). 

Avant la crise du Covid-19, elle travaillait dans la restauration et, comme des milliers de personnes, elle a perdu son emploi durant le mois de mars. A la fin du mois d’août, alors qu’elle avait retrouvé un emploi, elle a fait sa demande de Covid Visa. 

Pour faire cette demande, il faut d’abord se créer un compte sur le site du gouvernement :  renseigner son visa actuel et demander ensuite le GG 408 COVID 19 Pandemic visa. Attention, premier point important : la demande de Covid Visa ne peut se faire qu’à partir de 27 jours avant l’expiration de votre visa actuel ! 

Pour effectuer cette demande, il faut d’abord prouver que le secteur dans lequel vous travaillez a été impacté par la crise, et fournir ensuite de nombreuses informations personnelles et générales : votre statut, justifier votre demande de visa, fournir certains papiers comme votre assurance maladie, vos justificatifs bancaires et passeport. D’autres papiers peuvent être fournis pour appuyer votre candidature : lettre de votre employeur, contrat de travail, relevé bancaire, permis de conduire, derniers salaires reçus etc. Plus vous joignez de papiers, plus votre candidature sera solide. 

Une fois toutes les informations complétées et les justificatifs joints, Sandra a validé sa candidature et on lui a demandé de payer les frais de visa qui s’élevaient alors à 360 dollars. Elle pensait à ce moment-là que le visa était payant et a réglé les frais. Finalement, elle a pu rapidement entrer en contact avec une personne du gouvernement qui lui a certifié que le Covid Visa n’était pas payant. Il y a une manipulation toute simple à effectuer qui empêche de payer les frais de visa. Dans la seconde partie du formulaire, qui suit les informations personnelles, il vous sera demandé si vous avez droit aux « Visa Application Charge »  (VAC) concessions. Répondez « oui » puis sélectionnez « Nil VAC » en donnant pour raison « Covid 19 Pandemic Visa ». Grace à cette manipulation toute simple, vous ne paierez pas les frais de visa.

Autre point important que Sandra nous a communiqué : la réponse pour le Covid Visa peut être extrêmement longue. Son Visa expirant au début du mois de septembre, elle avait peur de devoir quitter le territoire avant d’obtenir une réponse pour son Covid visa. Sachez que si vous avez fait votre demande, quand votre visa actuel expirera, vous passerez automatiquement en Bridging visa jusqu’à l’obtention d’une réponse de la part de l’immigration australienne. 

 

quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.