Le salaire minimum augmente en Australie

Par Isabelle de Casamajor | Publié le 21/06/2022 à 21:00 | Mis à jour le 23/06/2022 à 12:16
Photo : Le salaire minimum augmente en Australie
une pièce de monnaie devant le drapeau australien

Moins d’un mois après son élection, Anthony Albanese prend une décision de taille : augmenter le salaire minimum de 5.2%. Cette augmentation prendra effet au 1er juillet et représente 40$ par semaine.

 

Même si la situation économique de l’Australie est relativement bonne, la population fait face à un grand nombre de problèmes dont:

  • Une inflation générale estimée à 5.1%. La Banque de réserve d'Australie suggère que celle-ci pourrait atteindre 7 % à la fin de l'année.
  • Une augmentation du cout du logement à l’achat et à la location.
  • Des taux d’intérêts en hausse.

 

Fair work commission

Augmentation du salaire minimum: décision de la Fair Work Commission

Les salaires

Le groupe d'experts de la Fair Work Commission, qui révise le salaire minimum chaque année, a annoncé une augmentation de 5,2 %, le taux horaire passera donc de $20.33 à $21.38. Cette décision est basée sur le Rapport statistique - Révision annuelle des salaires 2021-22.

 

Inflation continues to output wage growth

 

Les facteurs économiques pris en compte par le groupe d'experts sont les suivants :

  • les salaires effectifs ont baissé d'environ 2,5 % au cours des deux dernières années
  • la croissance économique est forte et semble se poursuivre
  • l'emploi et les postes vacants augmentent
  • le chômage et le sous-emploi sont en baisse
  • la productivité a retrouvé une croissance régulière de 1 à 2 % par an
  • les bénéfices ont augmenté de 25 % au cours de l'année écoulée.
  • Bien qu'il soit difficile de faire des estimations précises, l'augmentation du salaire minimum touchera environ 2 % des travailleurs australiens. Les secteurs les plus touchés seront le commerce de détail et l'hôtellerie.
  •  

Les primes

L’"Annual Wage Review" (révision annuelle des salaires) décide également des taux de rémunération pour ceux qui reçoivent des primes. Cela concerne environ 23% des employés australiens (19% des hommes, 27% des femmes). Le panel a accordé à ces travailleurs une augmentation des primes de 4,6 %.

Cette mesure aidera les travailleurs dans le domaine des soins aux personnes âgées, des soins aux personnes handicapées et d'autres formes de soins non fournis par le gouvernement (mais principalement financés par le gouvernement).

 

La retraite ou superannuation

A partir du 1er juillet 2022, les cotisations minimales des employeurs aux régimes de retraite seront portées à 10,5 % (au lieu de 10%) et devront être versées aux fonds de conformité des employés, calculées en fonction des revenus ordinaires. En outre, le seuil d'éligibilité de 450$ par mois pour le paiement de la pension de retraite est supprimé, ce qui signifie des obligations supplémentaires en matière de pension de retraite pour les employés à faible revenu au cours du prochain exercice financier.

 

Reactions

 

Augmation du salaire minimum: les réactions

Les syndicats avaient demandé une augmentation de 5,5 % du minimum national, tandis que les groupes d'employeurs avaient suggéré des augmentations plus modestes d'environ 2,5 %.

Le directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie australienne, Andrew McKellar, a averti que cette décision constituait un "risque pour l'économie" qui ajouterait 7,9 milliards de dollars aux coûts des employeurs.

Ce à quoi le premier ministre a déclaré :

 

Si vous êtes au salaire minimum, vous dépensez également chaque dollar que vous avez. Chaque dollar que vous recevez retournera dans l'économie en circulation. Il n'ira pas en épargne, ni en vacances à l'étranger. Il servira à mettre du pain sur la table et nourrir les enfants des personnes qui touchent le salaire minimum. C'est de cela qu'il s'agit.

La réalité pour la plupart des employeurs est qu'étant donné les pénuries de personnel dans la plupart des secteurs, l'augmentation réelle des salaires minimums pourrait avoir peu d'impact, car les employeurs paient bien plus que les salaires minimums pour attirer et retenir le personnel à l'heure actuelle.

 

Augmentaion du salaire minimum: Attention aux exceptions!

La Commission a aussi décidé que l'augmentation serait reportée au 1er octobre pour les secteurs de l'aviation, du tourisme et de l'hôtellerie en raison de "circonstances exceptionnelles", notamment leur reprise plus lente après la récession de Covid.

 

Augmentation du salaire minimum: impacts

 

Augmentation du salaire minimum: impacts indirects

Pour la majorité des travailleurs, dont environ 35 % sont couverts par un accord de négociation d'entreprise et 38 % par des paiements excédentaires ou des contrats individuels, l'impact de la décision sera indirect, bien que potentiellement significatif.

Les négociations salariales font intervenir une combinaison de forces du marché et de forces institutionnelles.

La limite inférieure des salaires est fixée par le système de sécurité sociale, allocations de chômage (très différentes du système français), pensions de vieillesse, etc... La limite supérieure est fixée par la rentabilité des entreprises les plus prospères.

Les forces institutionnelles telles que la strategie des employeurs, les syndicats, le droit du travail et les notions coutumières de la "rémunération", ainsi que le niveau de l'offre et de la demande de travailleurs possédant des compétences particulières déterminent le résultat final à l'intérieur de ces limites supérieure et inférieure.

C'est là que la décision du groupe d'experts est significative. Elle remet implicitement en question les restrictions imposées aux augmentations salariales par les gouvernements fédéral et des États au cours de la dernière décennie.

 

Protection d'un principe

La décision du panel suit un principe de longue date de la politique salariale australienne, appliqué au moins depuis les années 1990, lorsque la négociation d'entreprise est devenue la principale base des augmentations de salaire.

Selon ce principe, certains travailleurs n'ont pas et n'auront jamais la capacité de négocier efficacement avec leurs employeurs. Ils doivent être par conséquent protégés.

 

Augmentation du salaire minimum: une décision en demi-teinte ?

La plupart des Australiens sont préoccupés par le coût de la vie. Après plus d'une décennie de stagnation des salaires, la campagne électorale de M. Albanese l'a reconnu et a insisté sur ce sujet.

Lorsque Scott Morrison a qualifié Albanese d'électron libre pour son soutien à une augmentation de 40 dollars par semaine pour les plus bas salaires, il s’est mépris sur l’état d’esprit de la population.

Cette décision est une contribution bienvenue à son rôle de protection des plus bas salaires. Elle pourrait bien contribuer à faire évoluer l'Australie vers une trajectoire de croissance des salaires plus élevée, mais durable. Affaire à suivre…

Isabelle de Casamajor

Isabelle de Casamajor

A Perth depuis plus de 15 ans, depuis toujours passionnée de voyages, de photographie, d'art et de culture, l'Australie est pour moi un merveilleux terrain d'exploration. J'aime faire partager les endroits que j'aime et mes coups de coeur.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Perth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale