Mercredi 2 décembre 2020

Petit guide du slang australien

Par Quitterie Puel | Publié le 14/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 16/06/2020 à 03:32
Slang

On ne peut comprendre ni parler le « slang » ou l’argot australien tant qu’on ne s’y est pas frotté pour de bon. Et cela, même pour un Américain ou un Anglais. C’est seulement après confrontation directe que l’on réalise que la maîtrise d’une langue est une notion toute relative selon le pays dans lequel on l’exerce.  


Alors je vous laisse imaginer le résultat pour nous, Français, déjà moins bien notés que nos voisins Suisses ou Allemands pour notre maîtrise de l’anglais, quand il s’agit de comprendre voire de parler le slang australien.  

Pas de panique, Lepetitjournal.com est là pour vous donner quelques conseils, qui, je l’espère, vous aideront à saisir un peu mieux le discours de nos amis Aussie. 

Sachez-le ! Les Australiens maîtrisent parfaitement l’art de l’abréviation. C’est simple : tout, ou presque, peut être abrégé et simplifié.  En premier lieu, votre prénom. C’est en effet monnaie courante ici de donner un surnom à ses amis proches ou moins proches, cela ayant l’avantage de briser d’emblée la glace et de rendre les relations moins formelles.

L’avantage du slang, c’est qu’une fois qu’on a compris comment il fonctionne, il devient très facile de le repérer de le pratiquer. 

Commençons par les mots ultra courants, ceux que vous entendrez partout, tout le temps et qui très rapidement n’auront plus de secret pour vous: 


Mate : En arrivant en Australie, il n’est pas rare de vous entendre dire « G’day mate ! ». Une expression que les hommes utilisent entre eux, qu’ils se connaissent bien ou pas. C’est une manière de désigner l’autre en faisant fi des hiérarchies sociales. Les Australiens ont vraiment ce don de rendre les rapports simples, peu formels, naturels et c’est très agréable ! D’ailleurs « no worries mate » c’est l’expression locale ici en Australie. « Mate » peut parfois être aussi remplacé par « Digger ».

Cheers : ne signifie pas UNIQUEMENT « santé », « merci », mais également « il n’y a pas de quoi », « t’inquiète », « avec plaisir » etc. Une manière désinvolte et décontractée donc de remercier.

Chunder : « Chunder » signifie « vomir » et a été rendu célèbre par le groupe Men At Work avec la chanson Down Under. On ne sait jamais, ça peut toujours servir.

Oz : l’Australie au sens large du terme.

Chockers : Signifie “plein” “bondé” en gros: « full of people ».

Macca’s : En Australie on ne dit pas McDonalds mais Macca’s tout comme on ne va pas au Burger King mais au Hungry Jack’s. Bon à savoir. 

Voici pour terminer une liste non exhaustive des abréviations les plus courantes.

Il y a deux grandes familles d’abréviations : celles en «o » :

Arvo (afternoon), s’arvo (this afternoon), servo (service station), bottle-O (bottle shop), avo (avocado), rego (registration), veggo (vegetarian), defo (definitely).

Et celles en « i / y »:

Barbie (barbecue), mozzie (mosquitoes), choccy (chocolat), biccy (biscuit), Chrissy (Christmas), hubby (husband), footy (football), brekky (breakfast), exxy (expensive), undies (underwear), sunnies (sunglass), uni (university). 

Les jours de la semaine peuvent eux aussi être abréviés : 

Mondie (Monday), Tuesdee (Thuesday), Wensdee (Wedenesday), Thursdee (Thursday), Fridee (Friday), Saturday (Satdee), Sunday (Sundee).

 

La liste est encore longue, mais voici un premier aperçu. 

See ya ! 

Nous vous recommandons

quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s)Réagir