Jeudi 21 octobre 2021
TEST: 2279

ANNEE DU DRAGON D'EAU - Quand les mythes ancestraux rejaillissent…

Par Lepetitjournal Pékin | Publié le 20/01/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Le lundi 23 janvier 2012, pour le premier jour de la nouvelle lune et le commencement du printemps, débutera l'année du Dragon d'Eau qui succède au Lapin de métal. L'année 2012 correspond à la 4709e année chinoise, l'an zéro étant marqué par le couronnement du premier roi de Chine : le roi Jaune

L'année 2012 marquée par le Dragon d'Eau

 

Cependant, il ne faut pas concevoir le temps de manière linéaire comme dans les calendriers occidentaux. La Chine préfère adopter un système circulaire composé de cycles de soixante ans, 2012 correspondant à la 29e année du cycle actuel. Alors, devons-nous craindre ou célébrer le retour du Dragon ? Une enquête spéciale sur la plus belle et la plus mystérieuse des créatures.


Le conte des quatre dragons
Remontons dans les temps reculés? à l'époque où la Terre n'était qu'un gigantesque bloc de terre sans rivières ni lacs, simplement entourée par la Mer de l'Est. Dans cette étendue d'eau infinie, vivaient quatre dragons : le Grand Dragon, le Dragon Jaune, le Dragon Noir et le Dragon Perle. Un jour, ces merveilleuses créatures décidèrent de s'échapper dans le ciel. Alors qu'elles batifolaient dans les nuages, le Dragon Perle observa la Terre du haut des cieux et interpella ses frères. Le sol était jonché de sublimes offrandes et les populations, agenouillées dans les brumes des encens, imploraient les êtres divins. Les pauvres gens agonisaient dans l'attente de la moindre goutte de pluie. Devant tant de malheur, les Dragons s'indignèrent.
Ils se dirigèrent vers le palais de l'Empereur de Jade, tout puissant au sommet du paradis,  pour lui demander de l'aide. Celui-ci reprocha aux dragons leurs errances célestes et refusa de faire tomber la pluie. Outragé, le Grand Dragon eut une idée : il propulsa l'eau de la mer du haut du ciel pour qu'elle se répande sur les populations et sur les récoltes. Les gens dansèrent et hurlèrent de joie, élevant leurs bras vers le ciel en signe de reconnaissance.
Furieux, l'Empereur de Jade fit arrêter les quatre Dragons et les enfermât dans quatre montages. Malgré leur captivité, les Dragons ne regrettèrent jamais leur bonne action, déterminés à veiller à la prospérité du peuple. Ils se transformèrent en quatre rivières qui serpentent entre les montagnes, les vallées et traversent les terres, apportant de l'eau aux humains. C'est ainsi que naquirent les grandes rivières de Chine : le Heilongjian (Dragon Noir), le Huanghe (Dragon Jaune), le Changjiang (Grand Dragon) et le Zhujiang (Dragon Perle).

 

Le Dragon chinois, symbole du pouvoir de l'Empereur

Symbolique du Dragon
Contrairement à la culture occidentale qui en a fait une créature maléfique, le Dragon est l'une des figures les plus vénérées de l'imaginaire chinois. Il est le symbole de l'empereur, ce dernier étant systématiquement considéré comme le "fils du Dragon" ayant reçu un "mandat du ciel". Les habits de parade des grands empereurs étaient sublimés de dragons à 5 griffes (les hauts dignitaires ne pouvant porter que des Dragons à 4 griffes), symbole absolu de leur pouvoir. Cette représentation de puissance avait une valeur sacrée puisque revêtir un habit de Dragon sans avoir le statut correspondant était puni de mort.
La formule "perle du Dragon" évoque la sagesse et la perfection de pensée de l'Empereur. Expression qui a été reprise plus récemment par Mao qui désirait absolutiser son pouvoir. Celui?ci s'était exclamé : "On ne discute pas la perle du Dragon".

 

Influence sur la démographie
La créature sacrée est également celle qui apporte paix et prospérité aux populations. Il est fascinant de voir que les croyances restent profondément enracinées dans les populations chinoises, allant jusqu'à pousser les couples à procréer lors des années dites "du Dragon". Selon la tradition populaire, un enfant né sous la protection du Dragon apporte paix et richesse à son entourage. Ainsi, d'après les estimations, le taux de naissances devrait augmenter de 5% en 2012, générant un véritable baby-boom.

 

Le ciel étoilé prend la forme d'un Dragon


Un symbole du Zodiac
Le Dragon est une figure clé des signes du zodiac chinois. D'après les croyances populaires, les enfants nés lors d'une année du Dragon possèdent des attributs spécifiques. Le trait de personnalité prédominant du Dragon est sa liberté de pensée et d'action. Il refuse de se conformer aux règles car celles ci éteignent sa flamme, entravant sa nature flamboyante. Le Dragon brûle d'une ambition hors norme et d'une énergie inextinguible. Il ne craint pas les obstacles et son destin le mène presque toujours vers la réussite. Ne serait-il pas une métaphore de la mentalité de la Chine contemporaine, avide de réussite et refusant de se soumettre aux institutions internationales ?
Cependant, certains Dragons sont constamment insatisfaits, carbonisés par une réalité décevant perpétuellement leurs aspirations enflammées. Ils agissent de manière solitaire, trop fiers pour accepter une quelconque association. Même s'ils sont superficiellement entourés d'amis attirés par leur rayonnement, au fond ils se considèrent uniques et restent solitaires. Le Dragon ne laisse nul être atteindre le c?ur de sa flamme?


Le Dragon d'Eau ou Dragon Noir
Attendu depuis son dernier passage en 1952, le Dragon d'Eau ou Dragon Noir (la couleur associée à l'Eau) jouit de l'effet apaisant de l'eau. Son impétuosité est tempérée. Celui-ci redirige son énergie incandescente pour s'ouvrir vers autrui. L'oxymore de l'eau et du feu engendre un équilibre parfait : un être éclatant mais emprunt d'une sagesse infinie. Il est capable de patience et ne se perd pas dans la quête d'une gloire superficielle et clinquante.

 

Clara Leonard (www.lepetitjournal.com/hongkong.html) vendredi 20 janvier 2012

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet