3 préjugés tenaces que la Floride et les Américains ont envers les Français

Par Ophélie Moisant | Publié le 17/09/2022 à 13:00 | Mis à jour le 26/09/2022 à 16:12
Une baguette, un verre de vin, des fruits, du fromage et un drapeau français

Baguette. Oui, Paris. l’enchaînement préféré des américains en langue française. Un premier pas qui donne le ton des nombreux clichés qu’ont les américains sur la France et les français. Voici donc le premier top des 3 préjugés tenaces. 

 

Que pensent réellement les américains des français ? Pour être très honnête, les américains adorent les français. L’accent, le style, les manières… Aucun d’entre eux n’est jamais ébloui et enchanté lorsqu’il ou elle croise une personne française. Si vous parliez français avec un ami ou votre famille, vous vous êtes d’ailleurs sans doute déjà fait arrêter plus d’une fois dans la rue par un américain “Vous êtes français, j’adore, bonjour”. Une petite attention sous forme de compliment qui fait d’ailleurs très plaisir. Surtout pour un chauvin. Pour autant, certains stéréotypes sont tenaces, lesquels ? Promis, on ne s’agace pas. 

 

Pain, vin et fromage toute l’année toute la journée

 

Baguette, fromage et vin

 

Gourmands ok, lorsqu’il s’agit de bonne bouffe, le français est plutôt très gourmand. Alcoolique ? Ok peut-être que parfois le vin rouge et rosé coule un peu trop fort les soirs d’été. 

 

Donc, peut-on dire que c’est faux ? 

Il y a des français qui n’aiment ni le vin ni le fromage. Certes. Mais lorsque l’on aime le fromage, il devient indispensable d’en manger tous les jours. C’est un peu comme une addiction : frais avec une “Baguette” (justement), toasté et fondu sur du pain de campagne, cuisiné en tartiflette ou encore assaisonné dans une salade. Bref, il y a mille et une façons de trouver une excuse pour du fromage. Donc ok, sur ce point, les américains ont raison. Été comme hiver, chaud comme frais, la majorité des français mange du fromage (et du pain) tous les jours. 

 

Quant au vin tous les jours ? Bon… un petit verre n’a jamais fait de mal à personne. D’autant que désormais, nos amis américains en consomment presque plus que les français eux-mêmes. Il faut d’abord regarder à sa porte !

 

Préjugé validé, mais retourné. 

 

Les Français sont peu tolérants lorsqu’un étranger écorche leur langue

 

Peu tolérant, en colère

 

Plus tolérant et patient qu’un américain avec les étrangers qui essayent de parler anglais, il n’y a pas. Aux USA, vous pouvez mener une conversation uniquement au présent tout en parlant du passé ou du futur, ce n’est pas grave. La personne en face de vous comprend et reste ravie d’échanger avec vous. 

 

De leur côté, les français sont bien moins patients et tolérants. Une petite faute de verbes ou d’accord et hop, une petite réflexion “On dit j’ai mangé, non pas je mangeais”. C’est la vérité. 

 

Préjugé validé. 

 

3ème des préjugés tenaces : Les français sont très séducteurs

 

Couple en pleine séduction

 

French Kiss you know. Le charme à la française est très connu outre-Atlantique. En effet, les américains sont persuadés que les hommes français sont de véritables séducteurs. Et plus encore, qu’ils sont très doués au lit. Certains cherchent d’ailleurs à imiter le French Kiss, et ce n’est pas toujours très réussi. Molo avec la langue Messieurs. 

 

En revanche, s’il s’agit plutôt d’un compliment au premier abord. En creusant un chouïa, “séducteur” veut également dire “infidèle”. Et ça, ce n’est pas très très positif. 

 

Choisissez votre camp. 

 

Préjugé en suspension… 

 

On se retrouve bientôt pour 3 autres préjugés positifs qu’ont les américains sur les français. 

 

ophelie moisant

Ophélie Moisant

Après de nombreux reportages TV réalisés et quelques milliers d’articles publiés, je suis désormais à la tête du Petit Journal Orlando & North Florida. Au plus proche des lecteurs au quotidien, je partage mes découvertes et bons plans pour vous aider !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Orlando !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale