Mardi 21 septembre 2021
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie

La Maison de la Nouvelle-Calédonie au temps du Covid-19

Par Clotilde Richalet | Publié le 24/11/2020 à 09:00 | Mis à jour le 25/11/2020 à 11:44
paris kanak culture

​Comme un prolongement de l’archipel au cœur de Paris, la Maison de la Nouvelle-Calédonie tient 2 rôles principaux : promouvoir la Nouvelle-Calédonie en Métropole et exercer des missions de service public notamment pour les Calédoniens en parcours de formation ou en parcours de soins.

Cette Maison est une volonté calédonienne consensuelle assumée et partagée de part et d’autre de l’échiquier politique, ce qui mérite d’être souligné. Elle est porteuse de toutes les richesses de la Nouvelle-Calédonie et sa construction a suivi les chemins coutumiers.

 

Un rôle de représentation des institutions

La MNC a une mission de représentation institutionnelle. En temps normal, elle accueille les élus, leurs collaborateurs ou les fonctionnaires calédoniens en mission. Ils disposent ainsi au cœur de Paris d’un support logistique, avec des espaces de travail et de réunion. Cette maison est une base pour par exemple organiser des réunions de haut niveau ou venir préparer dans la capitale, et dans de bonnes conditions, un texte de loi de Pays.

En ces temps de COVID-19, la symbolique est forte. Rentrer dans cette Maison, c’est entrer en Nouvelle-Calédonie. Pendant le premier confinement, en pleine crise de COVID-19, Sébastien Lecornu, récemment nommé ministre des Outre-Mer, ne pouvait pas se déplacer en Nouvelle-Calédonie. En place et fait il est venu à la Maison de la Nouvelle-Calédonie avec son équipe : sa manière de saluer la terre calédonienne. 

 

paris kanak culture

 

Le même cas de figure s’était présenté il y a quelques années lorsque Manuel Valls, qui dirigeait alors la mission parlementaire sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, était venu avec les députés composant cette mission : une manière de découvrir la Nouvelle-Calédonie sur laquelle ils allaient travailler ensemble.

 

Un rôle de promotion culturelle

La culture est en permanence mise à l’honneur à la MNC, dans ses murs et hors les murs.

La Maison de la Nouvelle-Calédonie accueille habituellement des événements culturels comme des conférences, spectacles de danse, de musique, de théâtre… Elle accompagne également les acteurs culturels extérieurs qui travaillent avec ou sur la Nouvelle-Calédonie.  

Anne Bihan, chef du service des Publics, de l’action culturelle et de la communication de la MNC me confiait :

Très récemment j'ai fait le déplacement à Bourges au musée du Berry pour l’exposition intitulée « Kanak – Enquête sur une collection » ; nous avons, modestement, suivi avec grand intérêt l’élaboration de cette exposition et contribué aux recherches. Nous pouvons accompagner des projets qui sont portés soit par des acteurs Calédoniens en métropole, soit par des acteurs métropolitains à propos de la Nouvelle-Calédonie.

 

paris kanak culture

 

L’exposition en question a été prolongée jusqu’au 11 janvier 2021, ci-dessus les informations pratiques pour organiser une sortie culturelle post confinement !

La Maison de la Nouvelle Calédonie est préoccupée par la situation des artistes calédoniens. Pendant le premier confinement, un point avait été fait avec les artistes qui étaient en France pour savoir comment ils s'en sortaient. Des aides d'urgence ont alors été mises en place également pour eux, car ils se sont souvent retrouvés sans activité du jour au lendemain puisque les lieux de spectacle et d'exposition ont fermé. 

Pendant ce second confinement, un nouveau point sera fait avec eux. C’est que les artistes, notamment les intermittents du spectacle (Calédoniens ou non), craignent pour leur avenir ; même angoisse pour les artistes ayant des expositions reportées etc...

On va être très vigilant sur la situation matérielle de nos artistes en métropole. 

note Anne Bihan. 

 

Le centre de ressources et la librairie

Le centre de ressources est une autre fierté de l’institution. Avec la Grande case et ses poteaux sculptés, il est au centre de la Maison de la Nouvelle-Calédonie depuis la refonte de son projet et l’inauguration de ses locaux actuels rue de Ventadour en novembre 2008.

La Maison de la Nouvelle-Calédonie a été créé en 1989 à l’initiative de Jacques Lafleur.  Située alors dans le 7e arrondissement, elle abritait une permanence du député calédonien, et une petite équipe déjà préoccupée d’accompagner les étudiants et les malades. Puis en 2006, les élus calédoniens du gouvernement et des trois provinces ont éprouvé le besoin d’un outil plus important dans l’Hexagone, pour travailler, accompagner les Calédoniens, et représenter l’archipel.

Dans ce nouveau projet, a été notamment prévue la création d’un centre de ressources et d’un point librairie en partenariat avec la Maison du Livre en Nouvelle-Calédonie. C’est un portail de documentation, d’accès aux ressources et aussi d'informations culturelles. Le COVID a freiné sa remise à niveau qui était enclenchée, mais les bases sont posées, son développement et sa mise en réseau toujours d’actualité. Il est d’autant plus utile aujourd’hui alors que le COVID prive la structure d’événements culturels classiques.

 

paris kanak culture

 

Les missions adaptées au COVID-19

La Maison de la Nouvelle Calédonie est actuellement fermée au public, mais la mission d’assistance et d’accompagnement des Calédoniens en Métropole est toujours effective, et même renforcée.

La MNC apporte donc soutien et assistance aux malades calédoniens en parcours de soin en France, aux étudiants en parcours de formation dans l’enseignement supérieur, mais aussi la continuation de la promotion de la Maison et de l’archipel via une page Facebook et autres outils de communication.

Calédoniens en France n’hésitez pas à contacter la Maison de la Nouvelle-Calédonie, Anne Bihan insiste avec bienveillance :

La situation est compliquée, anxiogène, donc il faut plus que jamais maintenir les liens, les développer. Il faut partager nos ressources. Nous sommes actuellement toujours mobilisés sur les conséquences pour les Calédoniens de la limitation des vols internationaux, et nous sommes tous disponibles. Mes collègues du Service social et du Service Etudiant sont également joignables en permanence.

La « Maison » n’a jamais aussi bien porté son nom, comme un refuge hospitalier où se sentir compris, épaulé et « comme à la maison » en cette période de crise.

Site internet de la Maison de la Nouvelle-Calédonie: ici

 

Nous vous recommandons
Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir