Vendredi 13 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pistache NYC : Noémie Videau amène des saveurs françaises à New York

Par Portraits de Femmes - avec le soutien de Rue du Paradis | Publié le 08/08/2019 à 14:40 | Mis à jour le 09/08/2019 à 05:52
Photo : Noémie Videau-Zagar co-fondatrice de Pistache NYC
Pistache NYC

Noémie Videau-Zagar est originaire de Bordeaux. Elle y fait ses études, une maîtrise de Lettres Modernes complétée par la très renommée École de Journalisme de Bordeaux. Diplômée, elle entre au journal Sud Ouest, elle y est journaliste durant 8 ans. Un évènement personnel lui donne le besoin de partir, de prendre du recul. Noémie entame une année sabbatique qu’elle passe entre ses deux villes de coeur, celles qui lui font du bien, New York et Beyrouth.

Peu après son retour en France, et à son poste de journaliste, Noémie démissionne et met le cap sur Paris. Mais, elle a soif de New York, cette ville qui l’attire et qu’elle adore, elle y retourne quelques mois et y rencontre son futur mari. S’en suivront 3 années d’allers-retours au dessus de l’Atlantique, avant qu’elle prenne la décision de vivre définitivement à New York.

C’est pendant ces années qu’un jour, le déclic s’opère et que Noémie réalise vraiment ce qu’elle veut faire de sa vie. Sa reconversion professionnelle prend un tournant inattendu pour cette jeune femme. Elle a toujours su qu’elle vouait une passion véritable pour la gastronomie. Si sa mère ne cuisinait guère, Noémie adorait regarder les membres de sa famille s’affairer aux fourneaux. Et les repas sont une affaire très sérieuse dans sa famille « je viens d’une famille de gourmets » concède-t-elle.

Avec quelques amies, toutes autant passionnées de recettes, Noémie écrit un livre édité, chez Albin Michel. Elle écrit aussi un livre sur le pain, un guide gastronomique sur New York ainsi qu’un livre de recettes new-yorkaises. C’est une amie qui lui mettra cette évidence sous les yeux : Noémie est faite pour les métiers de bouche. Peut-être qu’elle n’osait pas se l’avouer, mais la gastronomie sera sa reconversion professionnelle. 

Noémie reprend des études à zéro et obtient un CAP de Cuisine, à l’École Ferrandi, son sésame pour pouvoir changer de carrière. New York est désormais son terrain de jeu.

C’est à New York qu’elle retrouve Christine, elle aussi diplômée de chez Ferrandi, en pâtisserie, elle aussi s’est reconverti. Toutes deux, ensemble, décident de créer Pistache, un traiteur-pâtisserie. Nous sommes en 2012.

Elles font leurs débuts sur des marchés artisanaux de New York où la clientèle est de plus en plus séduite par les mets salés et sucrés des deux femmes. Elles fidélisent leur clientèle, obtiennent un stand plus conséquent et se rendent comptent qu’elles peuvent y arriver.

Puis, une chance inespérée montre le bout de son nez, Noémie et Christine louent un coin de cuisine chez le pâtissier Colson, à Industry City, à un prix dérisoire. Il faut dire qu’avant cela, elles préparaient tout depuis leurs cuisines respectives. Elles passent 4 ans chez Colson. Noémie le dit « Ça nous a vraiment lancé. On a pu gagner des clients prestigieux qui, à leur tour, nous ont ramené d’autres clients ».

Pâtisserie, traiteur, Noémie et Christine collaborent avec Madison Square Garden, MM La Fleur, Annick Goutal, Furnished Quarters, La Compagnie, OneFineStay, La Société Générale, les Services Culturels de l’Ambassade de France et tant d’autres. Pistache propose aussi ses services auprès de clients particuliers pour tous types d’événements comme des baby showers, par exemple.

De sa vie de femme à New York, Noémie Videau-Zagar porte un regard admiratif sur la ville « j’aime la mise en avant de la femme dans sa diversité » affirme la jeune femme. Elle qui a travaillé dans des restaurants de la ville, avant son aventure au goût de pistache, apprécie qu’il n’y ait pas de machisme dans le monde de la restauration new-yorkaise. « Ici, je n’ai jamais entendu de réflexion déplacée ».

Dans cette ville au rythme effréné, la jeune maman l’avoue, c’est difficile de concilier vie privée et vie professionnelle, surtout dans les métiers de bouche. 

Épaulée par un mari attentionné, et guidée par sa motivation et sa volonté de réussir, Noémie sait qu’elle a fait les bons choix. New York et reconversion professionnelle sont un mariage parfait, une recette pas tout à fait secrète, mais une délicieuse recette, surtout pour Pistache...

Un grand merci, Noémie, d’être l’une de nos 31 #womenofnewyork

 

Pour en savoir plus sur Pistache :

http://www.pistachenyc.com

 

Article rédigé par Rachel Scharly, rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à New York ?

#WomenInCulture

La designer franco-mexicaine de Cihuah rêve de New York

La designer franco-mexicaine Vanessa Guckel qui vient de créer un ensemble à partir de biomatériaux pour sa marque, CIHUAH, sera l’invitée d’Ingrid Bruha pour sa journée portes ouvertes du 12 décembre

Expat Mag

Bucarest Appercu
TRADITIONS

La "danse des ours", une tradition unique en Roumanie

Si pour vous le réveillon de Noël est synonyme de foie gras, champagne et dinde aux marrons, les fêtes d’hiver ont toujours quelque chose de magique et les Roumains adorent leurs traditions, censées a