TEST: 3277

À partir du 1er mars 2020, le sac en plastique est interdit à New York

Par Rachel Brunet | Publié le 29/02/2020 à 16:22 | Mis à jour le 29/02/2020 à 16:33
Sac en plastique New York

La loi interdisant l’usage du sachet en plastique à usage unique entre en vigueur ce 1er mars 2020 dans l’État de New York, une mesure encore rare aux Etats-Unis, fruit de quatre ans d'efforts.

 

Le plastique n’est plus fantastique

Chaque année, 23 milliards de sachets en plastique sont utilisés dans l’État de New York, la moitié termine sa course dans la nature ou dans les eaux environnantes. The Environmental Protection Agency estime que 80 % des sachets qui souillent les océans arrivent directement des territoires bordant les mers et océans. À cette allure, et sans éveil des consciences, en 2050, il y aura plus de sachets en plastique dans les océans que de poissons, selon les prévisions de l’agence. Par ailleurs, le « plastic ban » n’éliminera pas que l’utilisation massive, et trop souvent inutile, des sacs en plastique, mais il permettra aussi d’éviter l’utilisation des 12 millions de barils de pétrole nécessaires à la confection des sachets utilisés annuellement à New York.

L’État de New York, quatrième état le plus peuplé des États-Unis a donc rejoint la Californie et Hawaï dans la guerre contre les sacs en plastique. Ensemble, ils représentent 60 millions d’Américains et 18 % de la population américaine. Autant de personnes qui n’utiliseront plus massivement et inutilement des sacs en plastique.

 

Sac plastique new york

 

Des entorses à la loi

Toute la nourriture à emporter, une véritable économie new-yorkaise, pourra notamment continuer à être emballée dans du plastique. Le plastique reste toléré aussi pour emballer médicaments ou journaux livrés à domicile, souvent laissés sur les pas-de-porte, ou les produits frais non pré-emballés comme la viande et le poisson.

Bien que des amendes - jusqu'à 500 dollars par sac en cas de récidive - soient prévues pour les magasins qui continueraient à donner des sacs en plastique, l'Etat de New York entend d'abord privilégier la pédagogie et inciter les habitants à avoir toujours avec eux un sac réutilisable.

Quant aux sacs-papiers, leur coût, à l’achat aux caisses de supermarchés, supérettes et délis, pourrait varier selon le comté de l'Etat de New York dans lequel on se trouve.

Chaque comté doit en effet choisir de prélever ou non une taxe de 5 cents par sac en papier, qui alimentera un fonds pour l'environnement.

Trois comtés dont celui qui englobe la ville de New York, sur 62, ont déjà opté pour cette taxe.

 

Le combat continue

Pour les «  Super Heroes, » quatre Françaises à l’origine du « Super Heroes Project », le combat continue. Elsa Lagache, l’une des fondatrices, aux côtés de Marie Assaker et Melody Leger, l’affirme « le combat continue, les sachets papiers à usage unique sont aussi une source de pollution ». Ensemble, les françaises se postent à la sortie de supermarchés new-yorkais afin d’offrir aux clients, des tote bags, dont l’usage illimité prévient l’usage de sachets à usage unique. « Notre démarche est plutôt bien accueillie même si dans certains quartiers on ressent une petite réticence » souligne Elsa Lagache.

Rappelons que d'autres Etats comme le Texas ont interdit à leurs villes d'interdire les sacs en plastique.

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale