Mardi 17 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’élu Steve King estime que le viol a assuré la survie de l’humanité

Par Rédaction - New York | Publié le 15/08/2019 à 17:42 | Mis à jour le 15/08/2019 à 17:56
Photo : L’élu républicain Steve King
Steve king

L’élu républicain ultra-conservateur, et fidèle soutien de Donald Trump, Steve King, a affirmé au cours d’un discours devant un groupe de conservateurs à Urbandale, dans l’Iowa, l’État qu’il représente au Congrès, que le viol et l’inceste avaient permis d’assurer la survie de l’espèce humaine à travers les siècles. 

 

Farouche opposant à l’avortement

Fermement opposé à l’avortement dans toutes les circonstances, Steve King a encore fait scandale mercredi en estimant que l’espèce humaine a survécu grâce aux viols et autres incestes survenus au cours de l’Histoire de l’humanité. « Et si on remontait tous les arbres généalogiques et qu’on en retirait ceux qui ont été le produit de viol ou d’inceste ? Est-ce qu’il resterait un humain dans le monde ? » a-t-il lancé.

L’élu républicain de 70 ans défendait ses positions sur l’avortement, auquel il est opposé même en cas de viol ou d’inceste.

 

Une personnalité controversée

Farouche soutien du président Donald Trump, outrageusement anti-immigration, Steve King est une personnalité controversée au Congrès, notamment en raison de déclarations racistes dont il est coutumier. En 2018, il avait été sanctionné par son propre parti pour avoir défendu le suprémacisme blanc. Son discours de ce mercredi 14 août a de nouveau suscité les critiques au sein de son parti, mais aussi la colère chez les Démocrates.

« Il est temps de déloger ce fanatique », a commenté Julian Castro, ancien ministre au logement de Barack Obama, tandis que la sénatrice Kirsten Gillibrand, candidate à la primaire démocrate, a lancé « Vous êtes une honte. Démissionnez ! ».

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Tsemomo ven 16/08/2019 - 14:12

Ça sent vraiment mauvais par ici. Je souhaite que l’accumulation de sulfure d’hydrogène qui entoure la cohorte des « élus » et de leur valets rencontrent bientôt l’étincelle de notre intelligence collective au côté même de ceux dont la vie ne serait que le fruit d’une infamie aussi répandue que cet homme le prétend. Il dévoile en tout cas l’impunité de tous les siens. La peur et la férocité que suggère cet homme sont pourtant bien les ressorts de ceux qui prétendent majoritairement être les dominants de ce monde que l’on voit perdu. Ils en sont eux même les victimes mais cherchent à préserver leurs certitudes tant ils les sentent devenues fragiles. Je viens de poster sur un autre thème lié à l’écosystème le propos suivant qui résonne comme une synthèse de cette latence mondialisée : Le monde ne s’est jamais transformé que part des luttes collectives et des acquis arrachés par des peuples affamés pour qui les règles de leurs maîtres devenus aveugles ne suffisaient plus à l’épanouissement de la vie. Il y’a ceux qui restent à l’abri de la servitude mais il y’a les autres, moins corrompu, plus sauvages et moins nombreux tant leur énergie est puissante pour rétablir l’équilibre. Gageons que nous sommes à cet épisode de l’histoire...

Répondre